NOUVELLES

Ukraine : meurtre d'un juge, les autorités soulignent qu'il poursuivait des manifestants

12/02/2014 09:57 EST | Actualisé 14/04/2014 05:12 EDT

Un juge a été tué mardi soir par deux inconnus à Krementchouk (300 km au sud-est de Kiev), a annoncé le ministère de l'Intérieur, soulignant qu'il était notamment chargé des dossiers d'opposants poursuivis.

Le juge assassiné, Olexandre Lobodenko, 34 ans, "avait récemment examiné les cas de plusieurs participants à des actions de protestation", a indiqué le ministère dans un communiqué.

Ces manifestants ont été inculpés d'"occupation de bâtiment public".

Le juge avait cependant refusé de les placer en détention provisoire, ce que demandait le parquet, et les avait assignés à résidence.

"Selon les enquêteurs, le juge n'avait pas d'ennemis personnels", a souligné le procureur local Andriï Mironov cité par l'agence de presse Interfax, accréditant ainsi implicitement la thèse du meurtre lié à son activité professionnelle.

Les juges ont très mauvaise réputation en Ukraine, et sont souvent accusés de corruption. Selon un récent sondage de l'institut Sotsis, huit Ukrainiens sur dix disent avoir peu confiance en cette profession.

Plusieurs juges ont été tués en Ukraine ces derniers années.

L'Ukraine est depuis fin novembre théâtre d'une contestation sans précédent, née d'un revirement en faveur de la Russie du pouvoir au détriment d'un rapprochement avec l'UE, et qui s'est transformée en rejet du régime de Viktor Ianoukovitch.

La place centrale de Kiev est occupée depuis près de trois mois par des contestataires et entourée de barricades. Plusieurs centres administratifs régionaux sont passées sous le contrôle de manifestants, parfois à l'issue de heurts violents avec les forces de l'ordre.

os-neo/lpt/bds

PLUS:hp