NOUVELLES

Un sursis pour les employés d'Electrolux

12/02/2014 08:47 EST | Actualisé 14/04/2014 05:12 EDT
ansa

Radio-Canada a appris que l'usine Electrolux de L'Assomption, qui devait commencer à remercier ses employés en avril prochain, ne le fera qu'en septembre 2014.

C'est donc un nouveau sursis pour les 1200 employés de l'usine.

Selon le maire de la municipalité, les installations américaines qui doivent remplacer celles de L'Assomption ne sont pas prêtes.

Même si la fermeture aura bel et bien lieu, ce report permet à la ville de préparer l'après-Electrolux. Le maire de la municipalité, Jean-Claude Gingras, compte bien profiter du temps gagné pour replacer les travailleurs, qui sont ses concitoyens.

« C'est sûr que le gouvernement va aider. On a deux CPE qui vont entrer, on a une grosse école primaire qui vient s'installer », dit M. Gingras

Le maire veut miser sur les PME du coin, comme l'entreprise Stageline qui fabrique des scènes de spectacle. C'est le deuxième employeur en importance dans la région après Electrolux, situé justement à un jet de pierre de l'usine. D'ailleurs, Stageline, qui est en pleine expansion avec ses 130 employés, se dit prête.

« S'il y a des employés d'Electrolux qui répondent à nos besoins, c'est évident que ces employés vont être considérés », dit Yvan Miron, le PDG de Stageline.

L'entreprise offre une solution de rechange aux scènes traditionnelles, dont certaines se sont effondrées au cours des dernières années, à Ottawa, notamment.

Stageline qui compte des clients dans une quarantaine de pays, mise beaucoup sur sa plus récente créature, la SAM750, une scène composée de cinq remorques qui se transforment en plateau mobile.

Les résidents de L'Assomption se réjouissent à l'idée que certains employés d'Electrolux puissent trouver un emploi chez Stageline. Plusieurs travailleurs d'Electrolux ont déjà manifesté leur intérêt.

D'après le reportage de Maxime Bertrand

INOLTRE SU HUFFPOST

Le REER: cinq questions de base