NOUVELLES

Suède: enquête classée sur une agression de femme voilée qui avait choqué

12/02/2014 08:42 EST | Actualisé 14/04/2014 05:12 EDT

La police suédoise a annoncé mercredi avoir classé son enquête sur l'agression raciste présumée d'une femme voilée dans un quartier populaire de Stockholm, qui avait conduit des centaines de Suédois à la soutenir publiquement.

En août, cette femme en fin de grossesse avait porté plainte en affirmant avoir été frappée un soir par un homme qui lui avait lancé des insultes racistes.

Elle avait porté plainte une deuxième fois une semaine plus tard, pour une nouvelle agression, lors de laquelle l'homme aurait exigé qu'elle retire sa plainte.

La police a indiqué à l'AFP avoir tout essayé, en vain, pour retrouver des témoins d'une de ces deux scènes, des traces de l'ADN de l'agresseur présumé, ou des images de vidéosurveillance qui montreraient un homme correspondant à son signalement.

"Il y a eu une enquête avec des moyens techniques et elle ne nous a menés à aucun suspect", a expliqué l'inspectrice Karin Solberg.

La première agression avait poussé des centaines de Suédois, dont des élus de gauche, des féministes et des personnalités du monde du spectacle, à poser sur internet le visage voilé pour dénoncer le racisme.

Cette mobilisation avait fait naître un mouvement éphémère, "Soulèvement pour le hijab" (Hijabuppropet), dont deux militantes avaient été reçues à l'époque par la ministre de la Justice, Beatrice Ask.

Le mouvement, qui voulait lutter contre la stigmatisation des musulmanes, et qui accusait le gouvernement de centre droit de ne pas prendre le problème au sérieux, n'a pas fait reparler de lui depuis.

hh/amp/gg

PLUS:hp