NOUVELLES

Les responsables de la luge rendent hommage à Kumaritashvili à Sotchi

12/02/2014 08:53 EST | Actualisé 14/04/2014 05:12 EDT

KRASNAÏA POLIANA, Russie - Le quatrième anniversaire de la mort de Nodar Kumaritashvili a été souligné, mercredi, par une minute de silence de la part des dirigeants de la luge, avec une promesse d'ériger «un monument durable» à sa mémoire dans sa Géorgie natale.

Kumaritashvili est décédé, le 12 février 2010, à Whistler, en Colombie-Britannique, lors d'un terrible accident à l'entraînement, quelques heures avant le début de la cérémonie d'ouverture des Jeux de Vancouver. Les sports de glisse ont accordé une plus grande importance à la sécurité depuis et, jusqu'à maintenant aux Jeux olympiques de Sotchi, aucun accident majeur n'est survenu au Centre de sports de glisse Sanki.

«Je pense que les athlètes, d'après ce que j'entends, sont très heureux des installations, a déclaré le porte-parole du Comité international olympique, Mark Adams. Ils ont tous parlé positivement des pistes. C'est toujours une préoccupation. Ce sera toujours le cas dans les sports d'hiver.»

Le président du CIO, Thomas Bach, s'est joint aux responsables de la Fédération internationale de luge pour une minute de silence à leur réunion du conseil exécutif, non loin de la piste où les sports de glisse de Sotchi ont lieu.

Les responsables de la Fédération internationale de luge sont restés en contact avec la famille de Kumaritashvili depuis son décès. Le père du lugeur, David Kumaritashvili, demeure un haut responsable de la fédération géorgienne de luge, bien que les athlètes de ce pays sont pour ainsi dire absents de tous les événements internationaux depuis.

«De toute évidence, ce souvenir continuera d'être présent dans les esprits de tous ceux qui étaient là et bien évidemment avec la famille, a déclaré Adams. Nous continuerons à travailler avec la famille pour rendre un hommage durable à sa mémoire.»

En plus de cette commémoration privée, Adams a déclaré que des fleurs ont été déposées sur la piste de Whistler, mercredi, à la mémoire de Kumaritashvili.

PLUS:pc