NOUVELLES

Le Danois Thomas Vinterberg espère offrir un quatrième Oscar à son pays

12/02/2014 03:12 EST | Actualisé 14/04/2014 05:12 EDT

COPENHAGUE - Lorsque le réalisateur danois Thomas Vinterberg a écrit le scénario de «La chasse» — l'un des finalistes à l'Oscar du meilleur film en langue étrangère cette année —, il imaginait un jeune Robert De Niro dans la peau de l'enseignant solitaire dont la vie est bouleversée par un mensonge innocent.

Mais lorsque l'acteur danois Mads Mikkelsen, connu pour ses rôles de vilain dans le film de James Bond «Casino Royale» et du méchant Hannibal Lecter dans la série «Hannibal», s'est joint au projet, le cinéaste a modifié ses plans.

Vinterberg a expliqué que son idée originale était de faire de son personnage principal, Lucas, un jeune forgeron à la personnalité forte. Il a cependant adouci le personnage, le transformant en un enseignant humble et tranquille. L'homme devient la victime d'une chasse aux sorcières des temps modernes en raison d'une fausse accusation de pédophilie faite par un enfant de cinq ans.

Le réalisateur ne veut pas parler de ses chances de remporter un Oscar, qui serait le quatrième du Danemark dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère. Il faut dire que la compétition est féroce.

«La chasse» est notamment en lice contre «The Broken Circle Breakdown» du Belge Felix van Groeningen et «La Grande Bellezza» de l'Italien Paolo Sorrentino, qui a gagné un Golden Globe et qui est considéré comme favori dans la catégorie pour la soirée du 2 mars.

La réputation du petit pays scandinave en matière de cinéma pourrait cependant jouer en la faveur du film de Vinterberg.

Gabriel Axel, qui est décédé lundi, avait remporté le premier Oscar du meilleur film en langue étrangère du Danemark avec «Le festin de Babette», en 1987. «Pelle le conquérant» de Bille August avait reçu le même prix l'année suivante. En 2011, Susanne Bier a permis au Danemark de gagner son troisième Oscar dans cette catégorie grâce à «Un meilleur monde».

PLUS:pc