NOUVELLES

Le «Beethoven du Japon» admet avoir partiellement feint sa surdité

12/02/2014 10:16 EST | Actualisé 14/04/2014 05:12 EDT

TOKYO - Un homme ayant déjà été appelé «le Beethoven du Japon» a admis avoir partiellement feint d'être malentendant, peu après qu'il eut été révélé que son plus grand succès, la symphonie «Hiroshima», a été composée par quelqu'un d'autre.

Mamoru Samuragochi a présenté ses excuses, mercredi, et admis avoir partiellement recouvré son ouïe il y a plusieurs années.

Le scandale a éclaté la semaine dernière, lorsque le compositeur Takashi Niigaki a révélé avoir écrit la musique attribuée à Samuragochi depuis 18 ans.

Niigaki a déclaré qu'il ne pouvait plus garder le secret depuis qu'il a appris que la patineuse olympique Daisuke Takahashi allait utiliser un arrangement de Samuragochi pour son programme court aux Jeux de Sotchi.

Les ventes de la symphonie «Hiroshima» ont malgré tout connu une hausse, récemment, se classant au premier rang des ventes d'albums de musique classique — et au 27e rang tous genres confondus — au Japon.

PLUS:pc