NOUVELLES

La police mexicaine arrête un suspect lié à la mort de deux Canadiens

12/02/2014 08:23 EST | Actualisé 14/04/2014 05:12 EDT

GUADALAJARA, Mexique - Les autorités mexicaines ont arrêté un homme et lancé une chasse à l'homme afin de trouver un autre suspect alors qu'ils enquêtent sur le meurtre de deux Canadiens.

Edward Kular, 84 ans, et Nina Discombe, 72 ans, ont été trouvés dans une mare de sang, dimanche, dans le salon de la maison où ils vivaient depuis au moins six mois.

Le procureur général de l'État de Jalisco, Luis Najera, dit que deux suspects se sont introduits dans la maison située à l'extérieur de Guadalajara pour effectuer un vol, tôt dimanche matin. Selon lui, les suspects s'attendaient à ce que les occupants soient endormis, mais ils étaient éveillés. Ils auraient alors décidé de tuer les deux occupants par peur d'être reconnus.

M. Najera a indiqué à La Presse Canadienne que l'homme arrêté est le frère d'un ouvrier qui travaillait près de la maison des deux retraités. Il affirme que l'ouvrier aurait vu les Canadiens acheter une grosse télévision quelques jours auparavant, et il aurait prévu de la voler avec l'aide de son frère tout juste sorti de prison.

«Ils étaient dans le salon quand les voleurs sont arrivés. Lorsque la femme a vu le frère... celui-ci savait qu'elle le dénoncerait (...). Il a alors décidé de tuer le couple», a dit M. Najera.

Les autorités ont déclaré que M. Kular avait reçu des coups de statuette à la tête alors que Mme Discombe avait été poignardée à l'estomac avec un couteau de cuisine.

M. Najera a déclaré que les policiers sont à la recherche de l'ouvrier dans un État voisin. Son frère, lui, a été accusé de meurtre.

Une connaissance de M. Kular a affirmé que la mort de l'homme originaire de Toronto était comme un «mauvais rêve» pour sa famille.

Mme Discombe est originaire d'Ottawa, mais elle avait acheté une maison au Mexique pour y vivre en permanence, selon Barbara Wills, une amie qui vit à Ajijic, une petite ville située à environ cinq kilomètres de Guadalajara.

Le secteur est populaire chez les «snowbirds» et plusieurs personnes qui connaissaient le couple sont en état de choc.

PLUS:pc