NOUVELLES

La fin du programme d'immigration des investisseurs inquiète la Chine

12/02/2014 11:36 EST | Actualisé 14/04/2014 05:12 EDT

La décision d'Ottawa de sabrer dans le programme d'immigration des investisseurs, qui visaient à attirer des milliers de riches gens d'affaires étrangers au pays, fait des vagues jusqu'en Chine.

Dans son budget déposé mardi, le gouvernement conservateur met un terme au programme actuel, le temps de réfléchir à d'autres mesures. L'étude du programme avait révélé que la plupart des immigrants qui se prévalaient du programme provenaient de la Chine. Ceux-ci installaient leur famille au Canada et continuaient à faire des affaires en Chine.

Des avocats spécialisés en immigration et des investisseurs chinois songent à se tourner vers les tribunaux pour défendre le programme. Un recours collectif est une des avenues envisagées.

« Ce qu'il faut prendre en considération, c'est que les gens qui sont présentement en attente ont payé des frais de traitement », explique Jean-Philippe Brunet, avocat spécialisé en immigration. « Les conseilleurs juridiques qui ont rendu un service, n'ayant pas obtenu de résultats pour leur travail, seront-ils payés? Devront-ils rembourser des honoraires? »

D'après lui, le gouvernement chinois voit d'un mauvais oeil ce changement.

« Le gouvernement chinois voit ça comme étant un affront contre les citoyens chinois parce qu'à l'heure actuelle, un très gros pourcentage des investisseurs qui utilisaient le programme fédéral sont des gens originaires de la Chine », explique Me Brunet.

D'après les reportages de Jean-Philippe Robillard et Yvan Côté.

PLUS:rc