NOUVELLES

Fratricide à Dorval en 2013 : débat sur la sentence du jeune de 13 ans

12/02/2014 02:43 EST | Actualisé 14/04/2014 05:12 EDT
SRC

Les recommandations sur la peine de l'adolescent de 13 ans qui a tué accidentellement son frère à Dorval en janvier 2013 ont débuté mercredi en chambre de la jeunesse.

Un texte de Marc Verreault Twitter Courriel

D'entrée de jeu, la Couronne a suggéré une peine de 18 mois de garde ouverte, suivi de 18 autres mois de probation.

La défense propose une peine de 3 mois à être purgée à la maison.

Après cette période, la Cour pourrait prolonger cette peine au besoin.

Une travailleuse sociale des centres jeunesse et un psychiatre ont dressé un portrait de l'adolescent.

La travailleuse sociale a noté qu'il avait fait beaucoup de progrès depuis les événements tragiques qui ont coûté la vie à son frère. À l'époque, l'adolescent consommait de la drogue, de l'alcool, et n'hésitait à pas mentir et à voler pour arriver à ses fins. Il vit maintenant avec ses cousins dans un environnement familial sain.

Les perspectives de réhabilitations sont là conviennent les experts.

Cependant, le jeune n'admet toujours pas entièrement sa responsabilité dans le fil des événements qui ont conduit à la mort de son frère. Son estime de soi est encore faible, note le psychiatre Martin Gignac. L'expert estime qu'un suivi serré serait nécessaire pour une période d'encore deux ans, afin de le remettre dans le bon chemin...

Les représentations devant le juge Guy Lecompte pourraient durer 2 jours.