NOUVELLES

Descente dames à Sotchi: Gisin et Maze se couvrent d'or

12/02/2014 03:24 EST | Actualisé 13/04/2014 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
Women's downhill gold medal winners Switzerland's Dominique Gisin, left, and Slovenia's Tina Maze, right, pose for photographers on the podium during a flower ceremony at the Sochi 2014 Winter Olympics, Wednesday, Feb. 12, 2014, in Krasnaya Polyana, Russia. (AP Photo/Gero Breloer)

La Suissesse Dominique Gisin et la Slovène Tina Maze se sont parées toutes deux de l'or olympique de la descente mercredi aux Jeux de Sotchi, une première dans l'histoire du ski alpin.

Gisin a su profiter pleinement de la chance que lui offrait un bon dossard, le N.8, pour signer le temps de référence en 1 min 41 et 57/100e que seule Tina Maze, avec le N.21, est parvenue à égaler.

Lara Gut, qui passait pour le principal espoir de médaille de l'équipe suisse, se mordait les doigts pour les 10 centièmes de retard qui la laissait avec la médaille de bronze.

La couronne olympique de la descente qu'avait mise aux enchères la star du ski alpin féminin, l'Américaine Lindsey Vonn, avec son forfait pour les Jeux, a donc trouvé non pas une mais deux preneuses au terme d'une course palpitante.

Julia Mancuso, sa dauphine pensait en profiter, elle qui avait dominé la manche de vitesse lundi du super-combiné, mais la croqueuse de médailles a été privée cette fois du festin (8e, à près d'une seconde).

Tina Maze, 30 ans, qui avait dominé outrageusement la saison de Coupe du monde 2013 mais avait disparu des radars cet hiver, est revenue au sommet à point pour empocher son premier titre olympique, elle qui comptait déjà deux médailles d'argent.

C'est aussi une grande première pour la Slovénie aux Jeux d'hiver.

Dominique Gisin, elle, illumine, à 28 ans, une carrière marquée jusqu'à présent par plus d'opérations aux genoux, une dizaine, que de victoires, trois seulement en Coupe du monde.

Si la Suisse avait vu le sacre de Didier Défago dans l'épreuve reine en 2010, Gisin est la première Suissesse couronnée en descente depuis Michaëla Figini aux Jeux de Sarajevo en 1984.

La descente a été marquée par quelques chutes sans gravité, dont celle impressionnante de Marie Marchand-Arvier, la seule Française en lice.

INOLTRE SU HUFFPOST

Sotchi 2014 en photos