BIEN-ÊTRE
22/11/2013 12:48 EST | Actualisé 12/02/2014 11:00 EST

Découvrir Athènes... en marchant! (PHOTOS)

Getty Images

Parce qu’une ville ne se découvre réellement qu’en déambulant le long de ses routes, ses ruelles, ses parcs et ses recoins mystérieux, c’est à pied qu’Athènes, berceau de la démocratie, devrait se parcourir. En prenant part à un tour guidé à pied, en solitaire un guide de voyage à la main, ou tout simplement en laissant notre instinct nous guider, la ville ne demande pas mieux que de se livrer un peu plus à chacun de nos pas.

L’histoire pas à pas

À partir de la station de métro Syntagma (qu’on se doit de visiter pour ses artéfacts datant de l’ancienne Athènes), on se rend sur la tombe du Soldat inconnu et au parlement grec pour la relève de la garde. On traverse ensuite les jardins nationaux tout en admirant les murs Zappeion - merveilles néoclassiques – ainsi que les colonnes du temple de Zeus et l’arche d’Hadrien, jusqu'à l'Olympiéion.

Parcourant le fameux quartier de Plaka - hôte de la statue de Melina Merkouri, du musée des Instruments de musique populaire grecque et du musée grec d'Art populaire – on se dirige vers cette Acropole dont on a tant rêvé. On y accède par la partie sud, pour éviter les foules ainsi que pour visiter le sanctuaire et le théâtre de Dionysos, construit cinq siècles avant Jésus-Christ. Puis, on entame l’ascension de la colline sacrée pour une vue imprenable de la ville.

L’Acropole, la porte Beulé, les Propylées, le temple d’Athéna Niké, le Parthénon, l’Érechthéion et l’Agora sont évidemment des incontournables que l’on découvre toujours à pied. La visite du nouveau musée de l’Acropole, et de ses

4 000 artéfacts, vaut aussi le détour.

En marchant à travers Athènes, on se rend aussi visiter: Céramique; le quartier des potiers, le quartier branché de Gazi, le quartier Omonia (et Monastiraki: le bazar d'Athènes), la Place Syndagma et son jardin national ainsi que le mont Lycabette. De là-haut on découvre, en soirée, une Athènes toute illuminée.

Manger et marcher

De plus en plus populaires, les tours gastronomiques représentent une façon originale de découvrir Athènes. Et comme ils se font à pied, on se sent moins coupable de manger toute la journée.

Le long de la route, c’est une multitude d’odeurs, de couleurs, de saveurs et de textures qui s’offrent au voyageur. Au détour d’une rue, des kiosques d’épices et des magasins de bonbons. Au détour d’une autre, des boulangeries, puis le vibrant marché central Varvakeios d’Athènes (où l’on marchande haut et fort le prix des fruits, épices, de la viande et des poissons). En chemin, on dégustera huile d’olive, saucisses, olives, Bougatsa, fruits, poissons, épices, fromages…

Découvrir cette ville à travers sa nourriture, c’est plonger dans un monde coloré aux effluves grecques. C’est entrer dans de minuscules – et quasi secrets – magasins aux produits typiques. C’est l’explorer à travers l’un de ses plus grands héritages: sa gastronomie. Du fameux régime méditerranéen aux charcuteries, c’est la vraie gastronomie grecque que l’on goûte (on oublie les stéréotypées salades grecques et les moussakas).

Une promenade délicieuse qui se termine au Iroon Square de Psiri, l’un des quartiers les plus traditionnels d’Athènes.

* (Pour planifier son tour à pied d’Athènes, on visite: www.athenswalkingtours.gr et www.visitgreece.gr )

INOLTRE SU HUFFPOST

Santorin, Fira, Oia: un patrimoine grec bien conservé
Greece Travel