NOUVELLES

Damas critique la décision de l'UE d'utiliser des fonds syriens pour financer l'OIAC

12/02/2014 10:17 EST | Actualisé 14/04/2014 05:12 EDT

Le ministère syrien des Affaires étrangères a dénoncé mercredi la décision de l'Union européenne (UE) de puiser dans les fonds syriens gelés pour financer l'élimination des armes chimiques de la Syrie que supervise l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

"Les ministres européens des Affaires étrangères ont pris lundi la décision de puiser dans les fonds syriens gelés (..) s'appropriant ainsi la place de l'Etat syrien", a indiqué le ministère dans un communiqué publié par l'agence de presse officielle Sana.

"Il s'agit d'une violation flagrante du droit international et du traité des Nations unies, (..) et un manquement aux engagements internationaux pour financer le processus de destruction des armes chimiques syriennes", ajoute le communiqué.

Damas réagissait à une réunion des ministres européens des Affaires étrangères prévoyant de débloquer des fonds syriens gelés pour financer le démantèlement des armes chimiques en Syrie.

Selon un haut responsable de l'UE, il s'agit d'"une procédure assez classique: l'application des règles de l'OIAC qui prévoit que les coûts de destruction relèvent de la responsabilité de l'Etat concerné, à savoir la Syrie".

Selon lui, l'UE prend cependant en charge une partie des coûts du programme à hauteur d'environ 11 millions d'euros. Le montant prélevé sur les fonds syriens gelés n'a pas encore été fixé.

Une mission conjointe de désarmement ONU-OIAC supervise en Syrie l'élimination des armes chimiques, d'après la résolution 2118 du Conseil de sécurité de l'ONU adoptée en septembre.

La Syrie avait accepté l'année dernière d'éliminer ses armes chimiques pour éviter des frappes américaines, en riposte à une attaque chimique dévastatrice attribuée au régime de Damas.

rm/sk/feb

PLUS:hp