NOUVELLES

Silvio Berlusconi est traduit en procès pour corruption politique

11/02/2014 10:31 EST | Actualisé 13/04/2014 05:12 EDT

NAPLES, Italie - Le procès pour corruption politique de l'ancien premier ministre italien Silvio Berlusconi s'est ouvert mardi à Naples, dans le sud du pays.

M. Berlusconi et un autre homme sont accusés d'avoir versé trois millions d'euros à un sénateur pour l'amener à changer d'allégeance politique, affaiblissant et provoquant la chute éventuelle d'un gouvernement rival.

M. Berlusconi, qui nie ces allégations, n'était pas présent lors de l'audience.

Le président du Sénat italien a fait savoir que le Sénat demandera d'être constitué partie civile pour ce procès, tel que le permet la justice italienne. Le juge doit annoncer mercredi s'il accepte cette demande.

Le parti politique auquel appartenait précédemment le sénateur Sergio de Gregorio a soumis une demande similaire.

Le sénateur de Gregorio a déjà admis avoir accepté trois millions d'euros, entre 2006 et 2008, pour quitter cette formation et rejoindre les rangs de celle de M. Berlusconi.

Plusieurs politiciens, dont l'ancien premier ministre Romano Prodi, devraient être appelés à témoigner.

PLUS:pc