NOUVELLES

Shirley Temple, la première enfant star d'Hollywood, est morte

11/02/2014 08:21 EST | Actualisé 13/04/2014 05:12 EDT

Au sortir de la Grande Dépression américaine, elle n'avait que 5 ans et alignait déjà une trentaine de films. A 21 ans, elle prenait sa retraite des studios: Shirley Temple, la première enfant star d'Hollywood, est morte à l'âge de 85 ans.

Shirley Temple est morte lundi soir à Woodside, au sud de San Francisco, de "causes naturelles" et "entourée de sa famille et des personnes qui prenaient soin d'elle", a confié son agent.

Shirley Temple était née à Santa Monica, en Californie, en 1928 d'un père employé de banque et d'une mère au foyer. Elle a joué dans une quarantaine de films, réalisés la plupart en pleine dépression, une époque où sa candeur, son chant et ses pas de danse réconfortaient une Amérique traumatisée par la crise économique.

Le président Franklin D. Roosevelt n'avait-il d'ailleurs pas déclaré que "tant que notre pays aura Shirley Temple, tout ira bien"?

Elle est surtout connue pour son interprétation chantée de "On the Good Ship Lollipop" dans le film "Bright Eyes".

C'est d'ailleurs ce dernier rôle que l'actrice Whoopi Goldberg a voulu retenir de Shirley Temple dans un tweet où elle a qualifié l'actrice d'"unique".

Orpheline dans "Boucles d'or" en 1935 ou "Pauvre petite fille riche" l'année d'après, Shirley Temple avait réussi le tour de force de décrocher un Oscar à seulement six ans, un record inégalé jusqu'à aujourd'hui.

"Petite fille chérie de l'Amérique"

Elle a régné sans partage sur le box-office américain pendant trois ans, de 1936 à 1938 et c'est avant douze ans que la "Petite fille chérie de l'Amérique" aura tourné dans les films qui resteront liés à son nom.

Par la suite, elle subit ses premiers échecs au box-office. Dans les années 40, alors qu'elle a tourné dans une quarantaine de films, elle délaisse le cinéma. Elle n'a que 21 ans. Mariée une première fois à John Agard, elle épouse Charlie Black, un homme d'affaires avec lequel elle reste jusqu'à la mort de ce dernier en 2005. Elle a eu trois enfants.

A la fin des années 60, Shirley Temple Black s'affiche aux côtés des républicains. Elle tente sans succès l'aventure comme candidate à la Chambre des représentants. Elle est nommée déléguée des Etats-Unis aux Nations unies par le président Richard Nixon et devient ambassadrice au Ghana et en Tchécoslovaquie. "Lorsqu'on vieillit, il faut savoir rester actif sinon on sombre dans une apathie corrosive", notait-elle, toujours la tête sur les épaules.

Mardi, le président de la République tchèque Milos Zeman a exprimé ses regrets sur la disparition de Shirley Temple, qui, en tant qu'ambassadrice américaine à Prague a vécu la Révolution de velours, la chute du régime communiste fin 1989. M. Zeman a salué "non seulement une diplomate mais aussi une grande actrice".

Michael Zantovsky, ancien porte-parole de Vaclav Havel, président de la Tchécoslovaquie post-communiste, a affirmé mardi que Shirley Temple "avait fait de son mieux pour aider à renforcer les relations entre les Tchèques et les Américains et à construire la démocratie".

Shirley Temple s'est aussi battue contre un cancer du sein, au début des années 70.

Sa famille lui a rendu "hommage pour ses remarquables succès comme actrice, diplomate, et, bien plus encore, comme mère, grand-mère arrière grand-mère et épouse, pendant 55 ans, du regretté Charles Alden Black".

pst-mt/gde/jca/rap

PLUS:hp