NOUVELLES

Nouvelle vague de mutations dans la magistrature turque

11/02/2014 11:55 EST | Actualisé 13/04/2014 05:12 EDT

Une nouvelle vague de 166 magistrats turcs ont été mutés mardi sur décision du Haut-conseil des juges et procureurs (HSYK) dans la foulée du vaste scandale politico-financier qui éclabousse le gouvernement, ont rapporté les médias turcs.

Parmi eux figurent quelques procureurs importants en poste à Istanbul, à Ankara et Izmir (ouest), a précisé le quotidien Hürriyet.

Selon le décompte de la presse turque, quelque 6.000 policiers et plusieurs centaines de magistrats ont été sanctionnés depuis la révélation, à la mi-décembre, d'un scandale de corruption sans précédent qui vise des dizaines de proches du pouvoir.

Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan ne cesse d'accuser ses ex-alliés de la confrérie du prédicateur Fethullah Gülen, influents dans la police et la justice, de manipuler ces enquêtes dans le cadre d'un "complot" destiné à provoquer sa chute, à la veille des élections municipales de mars et de la présidentielle d'août 2014.

dg-pa/ai

PLUS:hp