NOUVELLES

Moscou doit pousser Damas à respecter l'accord sur les armes chimiques (Obama)

11/02/2014 12:35 EST | Actualisé 13/04/2014 05:12 EDT

Le président américain Barack Obama a affirmé mardi que la Russie, alliée de Damas, avait la "responsabilité" de pousser la Syrie à respecter l'accord sur le transfert hors du pays de ses armes chimiques.

Les Etats-Unis estiment que seules trois petites cargaisons d'armes chimiques ont quitté à ce stade le port syrien de Lattaquié -- soit bien moins que les 700 tonnes dont Damas était censée se débarrasser d'ici la fin de 2013, selon un accord convenu entre Moscou et Washington.

"La Syrie doit respecter ses engagements et la Russie a la responsabilité de s'assurer que la Syrie s'y conforme", a souligné le président américain, lors d'une conférence de presse commune à la Maison Blanche avec son homologue français François Hollande, en visite d'Etat de trois jours aux Etats-Unis.

L'ambassadeur russe à l'ONU Vitali Tchourkine a déclaré la semaine dernière que malgré les réserves de Washington les choses "avançaient" sur le front de l'accord sur l'arsenal chimique syrien.

Le Conseil de sécurité de l'ONU avait soutenu l'an dernier cet accord russo-américain permettant notamment d'éviter la menace de frappes militaires américaines sur le régime de Damas, soupçonné d'avoir commis des attaques à l'arme chimique contre sa propre population.

Selon les termes de l'accord, l'entièreté de l'arsenal chimique syrien doit être détruit d'ici le 30 juin.

Mais les puissances occidentales accusent le régime de Bachar al-Assad de volontairement retarder les opérations, en plaidant qu'il est difficile de s'y conformer en temps de guerre.

Lors de la même conférence de presse aux côtés de François Hollande, Barack Obama a salué mardi le "courage et la détermination" de son homologue français en matière de politique étrangère.

"Du Mali à la Syrie et l'Iran, vous avez fait preuve de courage et de détermination et je veux vous remercier pour votre leadership et votre partenariat étroit avec les Etats-Unis", a-t-il déclaré.

col/sam/gde

PLUS:hp