NOUVELLES

Maroc: les députés votent à l'unanimité l'accord de pêche avec l'UE

11/02/2014 05:55 EST | Actualisé 13/04/2014 05:12 EDT

Les députés marocains ont voté lundi soir "à l'unanimité" en faveur de l'accord signé entre Rabat et l'UE, qui va désormais permettre à plus d'une centaine de navires européens de pêcher à nouveau dans les eaux du royaume.

Le montant de cet accord, déjà validé en décembre par le Parlement européen, s'élève à 40 millions d'euros. Sur cette somme, l'UE paie 16 millions d'euros pour l'accès aux ressources proprement et 14 millions d'euros pour soutenir la politique sectorielle du Maroc en faveur du développement durable, a rappelé la vice-ministère des Affaires étrangères, Mbarka Bouaida, citée par l'agence MAP.

En outre, 10 millions d'euros seront acquittés par la flotte de 126 navires battant pavillon de 11 pays européens --en grande majorité espagnols-- qui pourront pêcher dans les eaux marocaines durant les quatre prochaines années.

Le précédent accord avait été dénoncé fin 2011 par le Parlement européen, des députés considérant qu'il ne prenait pas assez en compte les intérêts de la population du Sahara occidental, une ex-colonie espagnole contrôlée par le Maroc mais revendiquée par des indépendantistes sahraouis. Ce vaste territoire compte plus d'un millier de kilomètres de côtes.

"Le nouveau protocole est avantageux pour les deux parties et répond de façon directe aux préoccupations exprimées par le PE en 2011, sur les plans économique, écologique et social", avait affirmé l'ambassadeur de l'UE au Maroc, Rupert Joy, au moment de la signature.

Le royaume est le seul pays à disposer d'un statut avancé avec l'UE et les deux parties planchent actuellement sur un Accord de libre-échange complet et approfondi (Aleca). Un 4e round de négociations est prévu au début du printemps à Bruxelles.

Lors d'une conférence de presse lundi, M. Joy a souligné que 2013 avait été "marquée par des dons de l'UE d'un montant exceptionnel de plus de trois milliards de dirhams" (près de 300 millions d'euros).

"L'UE et le Maroc sont engagés dans un rapprochement de plus en plus étroit, unique dans la région", a-t-il fait valoir, évoquant les projets pour 2014 dans la santé, l'agriculture ou encore l'éducation.

gk/fcc

PLUS:hp