NOUVELLES

Les Bourses nord-américaines grimpent, rassurées par les propos de Mme Yellen

11/02/2014 04:59 EST | Actualisé 13/04/2014 05:12 EDT

TORONTO - Les marchés boursiers nord-américains ont engrangé de solides gains mardi grâce aux déclarations rassurantes de la nouvelle présidente de la Réserve fédérale des États-Unis.

L'indice composé S&P/TSX a bondi de 86,81 points pour clôturer à 13 880,99 points après que Janet Yellen eut indiqué croire que, même si l'économie américaine était assez solide pour s'ajuster à un retrait du principal programme de relance de la banque centrale, les taux d'intérêt devraient rester faibles pour la soutenir.

Le dollar canadien s'est apprécié de 0,31 cent US à 90,77 cents US.

Sur Wall Street, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a avancé de 192,98 points pour terminer la journée à 15 994,77 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a pris 19,91 points à 1819,75 points et que l'indice composé du Nasdaq s'est emparé de 42,87 points à 4191,04 points.

Mme Yellen a affirmé à un comité du Congrès américain qu'elle adopterait la même approche dans sa politique monétaire que celle privilégiée par son prédécesseur, Ben Bernanke. Si l'économie continue de s'améliorer, la banque centrale passera à de «nouvelles étapes mesurées» pour réduire l'appui qu'elle lui fournit par l'entremise d'achats obligataires mensuels.

Jusqu'à maintenant, la Fed a réduit ses achats obligataires mensuels à deux reprises ces deux derniers mois, supprimant un total de 20 milliards $ US par mois pour les porter à 65 milliards $ US. Les analystes s'attendent généralement à ce que cette tendance se poursuive, par tranches de 10 milliards $ US, à chacune des prochaines rencontres de la banque centrale.

Les déclarations de Mme Yellen étaient fortement attendues, particulièrement parce que les plus récentes données sur le marché de l'emploi américain, dévoilées vendredi dernier, ont été décevantes. Les économistes entretiennent aussi une certaine incertitude vis-à-vis la situation de certains marchés émergents qui ont de la difficulté à s'ajuster à l'atténuation des mesures de la Fed.

La plupart des acteurs du marché étaient en outre soulagés de constater que le Congrès américain semblait en voie de hausser le plafond de la dette des États-Unis sans devoir traverser un long feuilleton politique comme à la fin de l'an dernier et en 2011. Cela permettrait d'éviter que ne soit brandie la menace d'une défaillance du gouvernement des États-Unis.

Du côté des résultats trimestriels au Canada, la chaîne de cinémas Cineplex (TSX:CGX) a affiché un bénéfice et des revenus inférieurs aux attentes des analystes et son action a retraité de 62 cents à 40,88 $.

Le fabricant de simulateurs de vols CAE (TSX:CAE) a pour sa part affiché un bénéfice net et des revenus en progression par rapport à l'an dernier, ce qui a convaincu les investisseurs de faire grimper le cours de son action, laquelle a pris 49 cents à 14,39 $.

Les titres miniers ont enregistré mardi les meilleurs gains du parquet torontois, le groupe des titres aurifères ayant progressé d'un peu plus de trois pour cent. Le cours du lingot d'or a avancé de 15,10 $ US à 1289,80 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York.

Le secteur des métaux de base a grimpé de 0,96 pour cent. Le prix du cuivre a pourtant reculé de 1 cent US à 3,21 $ US la livre à New York.

Le secteur de l'énergie a pris 0,34 pour cent, même si le cours du pétrole brut s'est déprécié de 12 cents US à 99,94 $ US le baril à New York.

Le groupe de la finance a aussi contribué à la croissance du TSX, avec une avancée de 0,4 pour cent.

PLUS:pc