NOUVELLES

Le pétrole ouvre en hausse à New York, rassuré par Janet Yellen

11/02/2014 09:24 EST | Actualisé 13/04/2014 05:12 EDT

Le baril de pétrole coté à New York évoluait en légère hausse à l'ouverture mardi, les investisseurs accueillant positivement des propos de la nouvelle présidente de la Banque centrale des Etats-Unis (Fed) défendant la continuité de la politique monétaire américaine.

Vers 14H10 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars gagnait 14 cents, à 100,20 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le marché "est surtout concentré ce matin sur l'intervention de Janet (Yellen)", observait Phil Flynn de Price Futures Group.

La nouvelle dirigeante, formellement intronisée le 3 février, défendait mardi devant une commission du Congrès américain la trajectoire décidée par son prédécesseur, assurant notamment que la Fed continuerait "probablement de réduire ses achats d'actifs par étape mesurée".

L'institution a commencé en janvier à réduire ses injections de liquidités dans le marché financier à 65 milliards de dollars par mois, sur fond de relative embellie économique aux Etats-Unis.

Ces mesures ont pour but de stimuler l'activité économique dans le pays et pour conséquence de diluer la valeur du dollar et d'inciter les investissements dans les actifs risqués, ce qui a tendance à soutenir les matières premières.

"Mais Mme Yellen suggère aussi que la reprise sur le marché du travail est encore loin d'être finie et que la Fed va rester accommodante le temps nécessaire" sur ses taux d'intérêt, "et c'est ce que tout le monde espérait", soulignait Phil Flynn.

Les investisseurs vont désormais porter une grande attention à la séance de questions-réponses avec les parlementaires "pour voir si elle reste dans les clous ou si elle s'aventure un peu en dehors", ajoutait le spécialiste.

Les acteurs du marché se préparaient par ailleurs à la publication mercredi du rapport hebdomadaire des autorités américaines sur les stocks de produits pétroliers aux Etats-Unis, premier consommateur mondial d'or noir.

"Après avoir nettement grimpé la semaine dernière, les cours des produits distillés (qui incluent le fioul de chauffage) sont redescendus lundi. On veut voir avec quelle ampleur les réserves ont continué à baisser la semaine dernière pour savoir si c'était justifié", notait Phil Flynn.

jum/soe/sam

PLUS:hp