NOUVELLES

Le président des Browns et le directeur général quittent l'équipe

11/02/2014 10:38 EST | Actualisé 13/04/2014 05:12 EDT

Les Browns de Cleveland ont congédié leur entraîneur-chef après une seule saison. Ils font maintenant table neuve au niveau de la direction.

Le propriétaire Jimmy Haslam a annoncé mardi que le président Joe Banner allait quitter son poste d'ici deux mois et que le directeur général Michael Lombardi quittait aussi l'équipe.

Il s'agit d'un autre revirement de situation étonnant pour cette équipe qui semble être en changement perpétuel depuis 15 ans.

Haslam a aussi indiqué que le directeur général adjoint Ray Farmer, qui a été courtisé par les Dolphins de Miami au cours de l'hiver, a été promu et qu'il prenait le contrôle des opérations football de l'équipe alors que les Browns se préparent pour l'ouverture du marché des joueurs autonomes et le repêchage. Les Browns détiennent deux choix de premier tour en vue du prochain repêchage et leur masse salariale se retrouve bien en dessous du plafond salarial.

«L'objectif de ses changements est d'unifier notre équipe avec un but sans équivoque: offrir à nos partisans l'équipe gagnante qu'ils méritent depuis longtemps», a dit Haslam par le biais d'un communiqué.

Ces changements surviennent quelques semaines après que les Browns eurent embauché Mike Pettine comme entraîneur-chef à la fin d'un processus qui a duré 25 jours. Banner et Haslam avaient décidé de congédier l'entraîneur-chef Rob Chudzinski après qu'il eut guidé l'équipe vers une saison de 4-12.

Banner, qui avait déjà travaillé chez les Eagles de Philadelphie, va participer aux transferts des dossiers au cours des deux prochains mois.

«C'est une fin de parcours décevante avec les Browns, a dit Banner. J'ai sincèrement aimé travailler avec Jimmy Haslam et l'aider à établir les bases pour cette équipe. Je suis fier du talent que nous avons amené au sein de l'équipe et je crois que les Browns de Cleveland sont entre de bonnes mains.»

Le départ de Lombardi met aussi fin à un deuxième séjour curieux pour lui avec l'équipe.

Son embauche avait été critiquée par les journalistes de Cleveland et les partisans en raison de son temps passé avec l'équipe à l'époque où Bill Belichick était entraîneur-chef des Browns. Lombardi a été discret au cours de la dernière année et n'a jamais participé aux conférences de presse majeures.

PLUS:pc