NOUVELLES

Le Nevada ne défendra plus le mariage entre un homme et une femme

11/02/2014 01:25 EST | Actualisé 12/04/2014 05:12 EDT

L'État du Nevada abandonne sa défense de l'interdiction du mariage entre personnes du même sexe et ne favorisera plus la tenue d'un référendum sur le sujet.

Le procureur général de l'État a fait cette déclaration lundi, avec le soutien du gouverneur du Nevada, un républicain. Ce changement d'orientation ne signifie pas que les mariages du même sexe seront permis, mais bien que l'État ne sera plus l'adversaire de ceux qui contestent la légalité de l'interdiction.

Les électeurs du Nevada ont approuvé, à deux reprises en 2000 et 2002, un amendement constitutionnel pour interdire les mariages homosexuels en définissant le mariage comme « l'union entre un homme et une femme » seulement.

Depuis, un groupe de huit couples du même sexe contestent cette interdiction devant les tribunaux, mais sans succès jusqu'à présent. Il affirme que le partenariat domestique prévu par l'État fait d'eux des couples de second ordre. Sa requête sera entendue

Autres temps, autres moeurs

La procureure du Nevada, Catherine Cortez Masto, convient que le paysage juridique américain a bien changé depuis le dépôt de l'amendement constitutionnel, il y a plus de dix ans. Dix-sept États, en plus du District de Washington, reconnaissent maintenant l'union entre conjoints du même sexe. Deux autres États, l'Oklahoma et l'Utah, pourraient se joindre à la liste très bientôt, si la Cour fédérale maintient des décisions qui annulent l'interdiction de mariages homosexuels.

Le gouverneur républicain du Nevada, Brian Sandoval, a expliqué qu'au regard des décisions récentes rendues dans des cas semblables, il semblait évident que la position choisie jusqu'à présent par l'État n'était plus « défendable devant la Cour ».

PLUS:rc