NOUVELLES

La mafia calabraise piégée par le FBI et la police italienne

11/02/2014 01:23 EST | Actualisé 12/04/2014 05:12 EDT

La police italienne et le FBI ont empêché l'établissement d'un vaste réseau de trafic de drogues et d'armes entre l'Italie et les États-Unis grâce à un agent américain infiltré dans la 'Ndrangheta, la mafia calabraise.

« La contribution d'un agent américain clandestin, dont le pseudonyme était Jimmy, qui a réussi à s'infiltrer [...] a été essentielle pour le lancement de l'enquête », a souligné le procureur de la ville de Reggio de Calabre, Federico Cafiero de Raho.

Coordonnée par de Raho, l'opération nommée « New Bridge » a eu recours à une centaine de policiers de New York et de plusieurs régions italiennes.

La majorité des 40 arrestations ont eu lieu en Italie. Les familles Ursino et Simonetta ont été particulièrement touchées. Huit individus ont été arrêtés à New York, la plupart étant des membres du clan Gambino.

L'enquête ouverte il y a deux ans visait aussi des faits de blanchiment d'argent et d'association de malfaiteurs.

Une frappe au cœur de la mafia

Plus qu'un acte criminel ponctuel, les organisations criminelles voulaient établir un « un pont entre la Calabre et les États-Unis », expliquait Marshall Miller, un procureur de Brooklyn, à la conférence de presse.

« Mais [elles] ne se sont pas [rendues] compte de l'existence d'un pont beaucoup plus solide, celui entre les autorités italiennes et américaines », a ajouté M. Miller.

Il ne s'agit pas du premier exemple de coopération contre la mafia entre ces deux polices. En 2008, c'est la mafia sicilienne, la Cosa Nostra, et ses alliés américains qui avaient été visés.

Depuis ces événements, la 'Ndrangheta, largement considérée comme la plus dangereuse et la plus puissante des mafias italiennes, a « substitué Cosa Nostra » dans la gestion du trafic international de drogue, selon Raffaele Grassi, un haut responsable de la police d'Italie. 

PLUS:rc