NOUVELLES

JO-2014 - L'objet du jour: la surfaceuse

11/02/2014 10:40 EST | Actualisé 13/04/2014 05:12 EDT

La glace est au hockey sur glace ou au patinage ce que la pelouse est au football, à cette exception près que la surface givrée nécessite un jardinier bien particulier de près de 2,5 tonnes: la surfaceuse.

Les amateurs de hockey la connaissent sous le nom de "zamboni", du nom de son inventeur en 1948, l'Américain Frank Zamboni.

La zamboni fait partie de ces inventions dont la marque déposée a donné son nom à l'objet, comme le klaxon, la mobylette ou encore le frigidaire.

A Sotchi comme à Vancouver, la glace olympique est soignée par des surfaceuses canadiennes Olympia. Zamboni Company s'occupe des patinoires de la NHL.

"La machine a une lame qui rase la glace" sur 1,5 à 3 mm afin d'obtenir une surface plus plane après les coups de patins des joueurs, explique Dmitriy Ulanov, l'un des responsables du "verglas" du Palais des glaces Bolchoï, la salle où a lieu l'essentiel de la compétition masculine de hockey.

La neige formée est ensuite aspirée puis "de l'eau chaude à 50°C ou 60°C est répandue". Enfin une raclette vient étaler l'eau de façon uniforme, qui en gelant éliminera les coupures dans la glace. L'eau doit impérativement être chaude pour bien faire fondre la glace et s'intégrer à celle-ci en refroidissant. Si de l'eau froide était versée, elle gèlerait en formant sa propre couche de glace par-dessus la glace principale.

"La glace est bonne quand le patin ne s'enfonce pas et quand le palet glisse parfaitement", continue Dmitriy Ulanov.

"Avant un match, la glace est entre -7°C et -6°C, mais en fin de partie, elle montre à -5°C avec la chaleur des spectateurs et des projecteurs", et donc se dégrade plus vite. Les surfaceuses opèrent après l'échauffement et entre chaque tiers-temps.

Elles évoluent souvent par paire dans un ballet coordonné et qui peut être fascinant.

"Il y a trois choses dans la vie que les gens aiment fixer: le courant de l'eau, le crépitement du feu et une zamboni nettoyant la glace", estime même Charlie Brown, l'acolyte de Snoopy dans le comics Peanuts.

mam/ep

PLUS:hp