NOUVELLES

Grèce: un militant d'extrême gauche en fuite avant son procès

11/02/2014 04:50 EST | Actualisé 12/04/2014 05:12 EDT

La police grecque recherchait mardi un militant d'extrême gauche en liberté provisoire avant son procès qui a disparu.

Costas Sakkas devait être jugé pour appartenance au groupe Conspiration des cellules de feu, un mouvement accusé de nombreux attentats.

Il avait été libéré en juillet 2013 après une grève de la faim d'un mois en signe de protestation contre une détention provisoire de près de trois ans.

Il devait se présenter toutes les semaines à son commissariat local à Athènes, mais il ne s'y est pas rendu lundi et a été déclaré fugitif.

Sakkas, qui nie toute appartenance à Conspiration des cellules de feu, avait été placé en détention provisoire en décembre 2010 avec d'autres membres du groupe qui ont été par la suite condamnés pour attentats.

Conspiration des cellules de feu, considéré comme une organisation terroriste par les Etats-Unis, avait envoyé des colis piégés à plusieurs dirigeants européens et à des ambassades et avait commis une série d'attentats à la bombe.

Après l'arrestation de plusieurs militants en 2011, la police a déclaré que le groupe avait été démantelé mais, depuis, des incendies criminels contre des bâtiments gouvernementaux ont été commis en soutien aux militants emprisonnés.

str-jph/yad/ml/jh

PLUS:hp