NOUVELLES

Un troisième chargement d'agents chimiques évacué de Syrie

10/02/2014 10:13 EST | Actualisé 12/04/2014 05:12 EDT

Un troisième chargement d'agents chimiques a été évacué lundi de Syrie pour être détruit en vertu d'un accord avec le régime syrien, a annoncé la mission conjointe ONU-Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

"Un troisième chargement de matériel d'armement chimique a eu lieu aujourd'hui de Syrie. Il a été embarqué sur un cargo norvégien", a annoncé la mission dans un communiqué.

Le cargo était escorté par des navires chinois, danois, norvégien et russe.

Parallèlement, "certains agents chimiques ont été détruits à l'intérieur du territoire syrien", a ajouté la mission.

Le communiqué salue "le progrès réalisé" et "encourage la Syrie à accélérer le transport d'agents chimiques en grandes quantités et d'une manière régulière et systématique" pour terminer l'évacuation des stocks d'armes chimiques syriens.

Le régime de Damas a récemment fait l'objet de critiques pour ne pas avoir respecté les délais de livraison de ses stocks d'agents chimiques, qui peuvent devenir des gaz mortels s'ils sont mélangés.

Le 6 février, le Conseil de sécurité de l'ONU a adressé un avertissement au régime syrien, lui demandant de "respecter ses obligations" et d'accélérer le transport hors de Syrie de ses armes chimiques, qui a pris beaucoup de retard.

La Syrie doit avoir éliminé toutes ses armes chimiques au 30 juin 2014, conformément à un accord qui a été conclu en septembre entre les Etats-Unis et la Russie pour éviter des frappes américaines après une attaque chimique dévastatrice.

Le calendrier de destruction de cet arsenal a été fixé par l'ONU dans une résolution qui prévoit des sanctions, voire un recours à la force militaire, en cas de non-respect.

Le directeur général de l'OIAC, Ahmet Uzumcu, a exprimé dans un communiqué son espoir que ce dernier chargement donnera un "nouvel élan" à l'opération.

"Un effort important est nécessaire pour s'assurer que les (armes) chimiques qui restent en Syrie seront évacués --selon un calendrier concret et sans plus de retard-- conformément aux obligations de la République arabe syrienne stipulées par le conseil exécutif de l'OIAC et la résolution 2118 du Conseil de sécurité de l'ONU", a indiqué M. Uzumcu.

Avant l'annonce de ce troisième chargement, Washington avait estimé que moins de 5% des agents chimiques les plus dangereux avaient été évacués de Syrie.

Ces agents chimiques doivent être transportés vers le port italien de Gioia Tauro, pour être chargés sur un navire de la marine américaine spécialement équipé pour les détruire.

rm/ram/feb

PLUS:hp