POLITIQUE

L'ex-PDG de Tourisme Montréal, Charles Lapointe, se défend

10/02/2014 12:54 EST | Actualisé 12/04/2014 05:12 EDT
Radio-Canada

Une commission parlementaire s'est penchée, lundi, à Québec sur les dépenses à Tourisme Montréal.

Les parlementaires voulaient notamment obtenir des explications sur l'indemnité de départ de plus d'un demi-million de dollars qu'a obtenue l'ex-PDG de Tourisme Montréal, Charles Lapointe.

Québec s'interroge également sur certaines dépenses très élevées, on parle de double facturation, et sur le train de vie de Charles Lapointe quand il était à la tête de Tourisme Montréal.

M. Lapointe s'est défendu d'avoir dépensé sans compter, admettant toutefois qu'il n'aurait pas dû réclamer à l'impôt des dépenses qui, dans les faits, lui avaient été remboursées par Tourisme Montréal.

Il a parlé d'erreurs de parcours dues au nombre de rapports de dépenses soumis à Tourisme Montréal : « Il n'y pas d'interrogation dans ma tête à savoir " il y a eu une erreur, je l'ai corrigée " parce que le nombre des comptes de dépense lui-même était assez élevé. Qu'il y ait des erreurs qui se soient glissées, ça ne m'apparaît pas aussi surprenant. J'aurais dû vérifier plus précisément moi-même ces comptes de dépense là », a-t-il déclaré.

L'ancien grand patron de Tourisme Montréal avait été montré du doigt par le vérificateur général du Québec, Michel Samson, en novembre dernier pour de nombreuses irrégularités au niveau du salaire et des dépenses, de même que pour sa gestion.

M. Lapointe a touché un salaire et des avantages totalisant 398 300 $ par année, une somme supérieure à la norme. En plus de ce salaire, il a reçu une allocation annuelle de 10 800 $ pour une voiture, alors qu'un véhicule lui était déjà fourni par l'organisme.

Mais pour dépenses des restaurants - 39 000 $ en deux ans - il répond qu'on ne peut pas recevoir des journalistes, des invités dans un snack-bar :

« J'ai fait une utilisation judicieuse des deniers publics et privés qui étaient à ma disposition et les résultats, après 24 ans : une croissance qui a duré pendant deux décennies et si vous avez lu La Presse de samedi, 2013 a été une très bonne année pour le tourisme montréalais. Je crois que les résultats parlent en ce sens-là », a-t-il dit.

Dans la foulée du rapport du vérificateur général, M. Lapointe a décidé de rembourser une somme de 72 000 $ à l'Association touristique régionale de Montréal.

Charles Lapointe a été PDG de Tourisme Montréal pendant plus de 20 ans, de 1989 à 2013.

Avec les informations de David Gentile et Sébastien Bovet