BIEN-ÊTRE
10/02/2014 11:04 EST

Soirée de Saint-Valentin: vous connaissez le «phéromone party»?

Laurence Monneret via Getty Images

Les soirs de Saint-Valentin, les célibataires ont trois options. Rester chez eux, rappeler leur ex, ou essayer un truc bizarre. Ce truc bizarre, on l'a trouvé.

La pratique se fait à Los Angeles, New York, Londres, et plus récemment à Paris également. Un Phéromone Party, repose sur la chimie de l'amour, ces fameuses phéromones que nous émettons et qui joueraient un rôle capital dans notre désir.

Le bruit et l'odeur

Le principe de cette fête aux accents bien primitifs appelle un éclaircissement. C'est d'abord une soirée, donc des gens, de l'alcool et quelques fêtards qui tentent de convaincre le DJ de mettre autre chose. Normal donc... à ceci près que les nuits précédant ladite soirée auront été les témoins d'un étrange rituel. En témoigne ce mode d'emploi communiqué par les organisateurs de l'événement:

  1. Dormez dans un t-shirt propre en coton blanc, pendant 3 nuits afin qu’il s’imprègne de votre odeur. Placez le au frais chaque matin dans un sac zippé pour qu’il conserve vos phéromones.
  2. Apportez ce t-shirt enfermé dans un sac en plastique zippé, à la fête.
  3. Chaque sac est étiqueté en rose pour les filles ou en vert pour les garçons, puis numéroté. Seul l’invité connait le numéro affecté à son sac.
  4. Les sacs sont disposés sur une table et chacun peut à loisir en sentir le contenu tout au long de la soirée.
  5. Si un(e) invité(e) est séduit(e) par l’odeur d’un t-shirt, il ou elle se fait prendre en photo avec le sac choisi, à la "station photo".
  6. Les photos défilent sous forme de galerie, sur un écran géant, tout au long de la partie.
  7. Lorsqu’un(e) invité(e) identifie son sac sur une photo grâce au numéro, c’est le moment de se rapprocher de celui ou celle qui a élu son sac !
  8. À la fin de la soirée, un album est réalisé avec toutes les images sur Facebook. Alors si vous avez manqué le rendez-vous pendant la soirée, il n’est pas trop tard…

Nouer des complicités (et plus si affinité) à partir d'une odeur? L'idée n'a rien d'absurde. Comme le rappelle un article du CNRS, "l'olfaction constituerait même une part non négligeable de notre expérience originelle, puisque c'est une voie sensorielle qui permet à l'enfant de connaître sa mère dans le monde intra-utérin, et de la reconnaître une fois né". Et les freudiens apprécieront le parallèle.

"Si l’explication rationnelle est très sérieuse, l’événement invite les participants à jouer le jeu sur un ton décalé, sans les contraindre. Comme chez les papillons, les phéromones envoient des signaux très puissants auxquelles n’importe qui va être sensible, et cela dans la vie de tous les jours, que ce soit au travail, ou ailleurs, Le Pheromone Party permet d’isoler cet élément, et de parier sur l’alchimie des sens" explique au HuffPost Florian Delifer, un Français tentant l'importation du concept dans son agence nommé UP4.

Suite de l'article sous la vidéo:

À priori, c'est cool donc, mais est-ce que ça marche? La journaliste américaine Anna David, grande experte en matière de dating, s'est rendue à un phéromone party et voilà ce qu'elle en raconte.

Premièrement, elle fut l'une des odeurs les plus remarquées de la soirée en dépit du fait qu'elle n'avait pas dormi dans le t-shirt les nuits précédentes. Deuxièmement, la plupart des t-shirts sentaient surtout... la lessive. Troisièmement et en conclusion, "si j'avais vraiment dû choisir un t-shirt, mon choix aurait été complètement arbitraire".

Mais peut-on vraiment se fier à une journaliste dont le célibat est le gagne-pain pour exprimer un avis objectif à propos d'une soirée censée vous permettre de rencontrer l'âme sœur? La question est posée et une autre hypothèse exprimée. Et si l'important était surtout d'y croire?

Du coup de foudre au coup de pif

Car la science n'est pas formelle. À la question, les phéromones existent-ils, la réponse est oui. Mais à celle, comment influent-ils sur nos amours? La réponse est qu'on n'en sait rien, ou pas grand-chose.

Selon Benoît Schaal, directeur du Centre européen des sciences du goût (CESG) à Dijon, "Un phénomène relèverait d'une influence phéromonale (chez l'Homme, ndr.): la synchronisation des cycles ovariens chez les femmes qui vivent ensemble. Mais aucune substance satisfaisant aux critères d'une phéromone n'a pour le moment été identifiée. Et on connaît encore moins les mécanismes de détection et d'action de cette hypothétique substance", explique-t-il.

Le "phéromones party" serait-il stupide? Accordons-leur le bénéfice du doute. Susan Ranko et Joan Friebely, deux chercheuses américaines sont parvenues à réveiller la libido de quinquagénaires ménopausées en rajoutant dans leur parfum un phéromone, isolée dans la sueur provenant d'aisselles de jeunes femmes. Un groupe témoin auquel on a donné un placebo a été formé, et les participantes de chacun des deux groupes devaient prendre en note l'intensité de l'affection dont elles étaient l'objet.

Bilan au terme de six semaines: 41% des femmes sous phéromones étaient plus courtisées contre seulement 14% de celles sous placebo. À quand un parfum aphrodisiaque pour imbiber son t-shirt avant d'aller dans un Phéromone Party?

À VOIR AUSSI:

Les bénéfices du sexe sur la santé

Huit secrets pour l'amour à long terme

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?