NOUVELLES

Première rencontre au sommet entre la Chine et Taïwan en 65 ans

10/02/2014 09:19 EST | Actualisé 12/04/2014 05:12 EDT

NANJING, Chine - La Chine et Taïwan participeront mardi à leur rencontre de plus haut niveau en 65 ans, ce qui permet d'espérer un allégement des tensions entre les deux rivaux même si les Taïwanais souhaitent prendre leurs distances face à Pékin.

Les discussions se dérouleront à Nanjing, un ville de l'est de la Chine. Il s'agira des plus importants contacts entre les deux gouvernements depuis la sécession de 1949 — ce qui semble être une concession de la part de Pékin, qui refuse autrement de reconnaître la légitimité du gouvernement taïwanais.

Aucun agenda officiel n'a été publié, mais le négociateur en chef de Taïwan, Wang Yu-chi, dit espérer pouvoir discuter de l'ouverture de bureaux représentatifs permanents sur chaque territoire et d'une représentation plus importante de Taïwan au sein des organisations internationales.

La Chine affirme que Taïwan fait partie de son territoire et que l'île doit accepter son autorité politique. Elle menace aussi d'attaquer l'île si elle déclare son indépendance formelle ou retarde indéfiniment l'unification. La Chine a renforcé sa puissance militaire au cours des dernières années, dans le but de repousser une éventuelle intervention des États-Unis pour assurer la sécurité de Taïwan.

Des élections locales qui auront lieu à Taïwan cette année pourraient aussi faire mal au très impopulaire président prochinois Ma Ying-jeou, avant la tenue d'élections présidentielles en 2016.

PLUS:pc