NOUVELLES

Les trois Canadiennes passent en quarts de finale du 500 mètres courte piste

10/02/2014 06:02 EST | Actualisé 12/04/2014 05:12 EDT
PC

SOTCHI, Russie - Les trois Canadiennes inscrites à l'épreuve de 500 mètres de patinage de vitesse sur courte piste des Jeux de Sotchi ont obtenu leur laissez-passer pour les quarts de finale, lundi, au Palais des sports de glace Iceberg.

Prenant le départ lors de la cinquième de huit rondes de qualifications, Marianne St-Gelais, de Saint-Félicien, a terminé au premier rang grâce à un chrono de 43,729 secondes, devançant la Néerlandaise Yara van Kerkhof (44,044).

«J'étais un peu nerveuse. Les premières courses, on ne sait jamais à quoi s'attendre, a commenté St-Gelais. Je me répétais 'Marianne prend ça relaxe, fait juste bien patiner'. En franchissant l'arrivée, je me suis dit 'Bravo, tu l'as fait'. Je l'ai tellement rodée le 500 mètres que mes jambes le font toutes seules. Je me suis bien sentie, et ça augure bien pour jeudi.»

St-Gelais, médaillée d'argent sur la distance aux Jeux de Vancouver, est une des aspirantes au trône de la Chinoise Wang Meng, absente en raison d'une blessure à une cheville.

Valérie Maltais, de La Baie, a également été la première à franchir la ligne d'arrivée de la dernière vague, en 44,093. Suk Hee-shim, une Sud-Coréenne de 17 ans, s'est classée deuxième, en 44,197.

Tout juste avant Maltais, Jessica Hewitt, de la Colombie-Britannique, s'est qualifiée en vertu de sa deuxième place lors de la septième vague, en 43,447. La Chinoise Kexin Fan a pris le premier rang, en 43,356.

Les quarts de finale, les demi-finales et la finale de l'épreuve auront lieu jeudi après-midi.

Plus tard, le relais féminin canadien a assuré sa place en finale, programmée le 18 février. Le quatuor formé de St-Gelais, Maltais, Hewitt et de Marie-Ève Drolet a fini deuxième de sa vague derrière les Coréennes, gagnantes en quatre minutes 8,052 secondes.

«On savait que la finale était accessible dans notre vague, et on a réussi, a dit St-Gelais. Mais on a pris quelques notes, on aura des ajustements à apporter par rapport aux Coréennes. Par exemple, on n'a pas été efficace sur certains de nos échanges. On va regarder ça sur vidéo. On a toute la semaine pour s'améliorer.»

«Trop intense»

St-Gelais a eu tout juste eu le temps de quitter l'aire des entrevues pour voir en direct la victoire de son copain Charles Hamelin au 1500 mètres.

Après s'être jeté dans les bras de son entraîneur Derrick Campbell, Hamelin a fait un tour d'honneur avec un drapeau canadien. Il a par la suite fait la bise à son amoureuse, comme le couple l'avait fait à Vancouver, il y a quatre ans.

«On ne planifie pas ces choses-là. C'est juste que je suis trop intense», a expliqué l'extravertie jeune femme.

Plus tôt, le père de Charles Hamelin, Yves Hamelin, avait dit en riant, en commentant la réaction de sa brue, qu'elle était «excitée comme d'habitude».

» TOUTES LES DERNIÈRES NOUVELLES DANS NOTRE SECTION SPÉCIALE SOTCHI 2014

INOLTRE SU HUFFPOST

Sotchi 2014 en photos