NOUVELLES

La France et les États-Unis « amis pour toujours », dit Hollande

10/02/2014 07:30 EST | Actualisé 12/04/2014 05:12 EDT

Le président français, François Hollande, a salué lundi les liens d'amitié entre la France et les États-Unis lors d'une visite avec Barack Obama au domaine du troisième président américain, Thomas Jefferson, un francophile notoire.

Le président français effectue une visite officielle de trois jours aux États-Unis. C'est la première visite d'un chef d'État français depuis 1996. Les dossiers à l'ordre du jour sont nombreux, mais l'absence de la première dame française pourrait voler la vedette.

François Hollande est arrivé seul à Washington, à la suite de sa rupture avec Valérie Trierweiler, qui était considérée jusque-là comme la première dame de France. Le président a annoncé sa séparation, le mois dernier, après que le magazine Closer eut révélé sa liaison avec l'actrice Julie Gayet.

Officiellement, la séparation ne change rien à la visite du chef d'État français. L'ancien président chinois Hu Jintao s'était également rendu à Washington seul en 2011. Mais, selon le New York Times, l'annonce a obligé la Maison-Blanche à imprimer de nouveaux cartons d'invitation.

Syrie, Iran, Afrique... et espionnage

Au-delà des déboires amoureux du président français, plusieurs enjeux d'importance seront au cœur des discussions entre François Hollande et Barack Obama.

Ils discuteront notamment du climat, de la guerre civile en Syrie, du programme nucléaire iranien et de l'Afrique. Il sera également question d'espionnage, un sujet chaud. La France s'est montrée critique des façons de faire de l'Agence de sécurité nationale américaine (NSA).

Dans une lettre commune publiée lundi dans le Washington Post et Le Monde, François Hollande et Barack Obama insistent sur les points communs aux deux alliés.

« Pendant plus de deux siècles, nos deux peuples ont fait front pour défendre notre liberté commune. À présent, nous assumons, une fois encore, nos responsabilités, non seulement l'un envers l'autre, mais envers un monde qui est plus sûr grâce à la pérennité de notre alliance réaffirmée aujourd'hui », écrivent-ils.

Honneurs militaires

Au cours de sa visite, François Hollande aura droit aux honneurs réservés aux plus grands chefs d'État. Barack Obama et lui se rendront lundi sur les terres de Thomas Jefferson, un des premiers représentants diplomatiques des États-Unis à Paris.

Ils visiteront également le cimetière national d'Arlington et donneront une conférence de presse ensemble, mardi. Un dîner officiel, avec des centaines de convives triés sur le volet, est prévu mardi soir.

PLUS:rc