NOUVELLES

Koweït: des contrats de 12 mds USD pour moderniser des raffineries

10/02/2014 09:14 EST | Actualisé 12/04/2014 05:12 EDT

La compagnie publique Kuwait National Petroleum Co. (KNPC) a annoncé lundi l'octroi à des consortiums britannique, américain et japonais d'un projet de 12 milliards de dollars pour moderniser ses raffineries de pétrole.

Les travaux dans les trois parties du projet, destiné à renforcer la capacité des raffineries et à réduire les émissions de souffre et de gaz carbonique, doivent commencer en avril et durer cinq ans.

Le projet de Mina Abdallah I a été remporté par un consortium dirigé par le Britannique Petrofac pour 3,8 milliards de dollars, celui de Mina Abdallah II par le consortium conduit par l'Américain Fluor pour 3,4 milliards de dollars et le projet de Mina Al-Ahmadi est allé à un consortium dirigé par le Japonais JGC Corp pour 4,8 milliards de dollars, a déclaré à l'AFP un porte-parole de KNPC, Khaled al-Assousi.

Selon lui, les contrats devaient être signés dans les six prochaines semaines.

La capacité de production actuelle des deux raffineries de Mina Al-Ahmadi et Mina Abdallah est de quelque 730.000 barils par jour (bj), et celle de la troisième raffinerie à Shuaiba est de 200.000 bj.

A la fin des travaux confiés aux trois consortiums, la capacité des deux raffineries devrait être portée à 800.000 bj, tandis que la troisième raffinerie pourrait fermer.

En outre, le Koweït devrait bientôt attribuer d'autres contrats pour la construction d'une raffinerie moderne d'une capacité de 650.000 bj, afin de porter sa capacité de raffinage de brut à 1,4 million bj.

Ces projets ont été constamment retardés en raison des disputes politiques entre l'exécutif et le législatif.

oh/tm/fcc

PLUS:hp