NOUVELLES

Hockey olympique: les Américains veulent maintenant écrire leur propre chapitre

10/02/2014 09:35 EST | Actualisé 12/04/2014 05:12 EDT

SOTCHI, Russie - David Backes réalise que l'équipe américaine de hockey masculin se retrouve toujours dans l'ombre de celle qui a accompli le fameux «Miracle on Ice», en 1980, quand les États-Unis ont surpris l'Union soviétique en route vers l'or olympique, à Lake Placid.

Et même si la brigade est consciente de l'ampleur de cet exploit, l'équipe croit que le temps est venu pour de nouveaux accomplissements. Après tout, il s'agit de la première fois qu'aucun joueur de la formation n'était encore né quand le miracle est survenu.

«Aussi grandiose que c'était comme victoire, ça fait 34 ans, a dit l'attaquant Backes, qui en est à sa deuxième Olympiade. Je pense que les gars veulent maintenant écrire leur propre chapitre.»

Les Américains n'ont pas tout à fait autant de ressources à l'attaque que le Canada ou la Suède, mais d'un autre côté, ils n'ont pas non plus toute la pression qui pèse sur les Russes ces jours-ci.

Le groupe du capitaine Zach Parise mise sur du travail acharné pour épauler ses brillants gardiens Ryan Miller, Jonathan Quick et Jimmy Howard. Et sans trop en parler, les États-Unis sont déterminés à se rendre en finale du tournoi, tout comme ils l'ont fait en 2002 et en 2010.

C'est toutefois le Canada qui a prévalu, aussi bien à Salt Lake City qu'à Vancouver. Deux médailles d'argent aux Jeux ne sont pas rien, mais les Américains viseront plus haut quand ils amorceront le tournoi contre les Slovaques, ce jeudi.

«Nous sommes beaucoup de joueurs qui étaient là à Vancouver, a dit le défenseur Ryan Suter. Nous avons vu à quel point nous sommes passés près de l'emporter. Nous avons tous beaucoup appris de cette expérience, et nous sommes emballés d'avoir une autre chance de montrer jusqu'où nous pouvons aller.»

PLUS:pc