Égypte: Une danseuse du ventre déclare la guerre aux Frères musulmans

Publication: Mis à jour:
EGYPTE
Facebook/SamaElMasryFans

Derrière une danse envoûtante peut se cacher une véritable tigresse.

Sama El Masry en est la preuve. Cette danseuse du ventre et actrice égyptienne s’est en effet rendue célèbre pour sa campagne insolite à l’encontre des islamistes égyptiens, à coup de clips provocants, de déhanchés et de musique traditionnelle. Une opposante pour le moins inattendue!

Cap sur le Parlement

Dernier plan d’attaque en date: se présenter aux élections parlementaires, et plus précisément briguer une place à Sharqiyah, la province natale de son meilleur ennemi Mohamed Morsi.

"Je me présenterai aux élections, et j’espère les remporter pour pouvoir montrer tous les jours aux Frères musulmans qui ils sont vraiment", a-t-elle déclaré au journal égyptien Al-Masry Al-Youm.

Et elle ne s’arrête pas là. Sama El Masry a aussi annoncé avoir une autre petite "surprise spéciale" en stock, à découvrir lors de son prochain spectacle "Ayou Bah". Histoire de nous mettre l’eau à la bouche, elle précise juste qu’il s’agira de "dévoiler tous les traîtres et les espions" au sein des Frères musulmans. Tout un programme.

Campagne politique ou médiatique?

Ce n’est pas la première fois que cette égyptienne mélange activisme politique et danse orientale, s’attirant une couverture médiatique internationale.

En 2012, elle s’était déjà fait remarquer avec une vidéo critiquant ouvertement le président de l’époque Mohamed Morsi. La chanson intitulée "Hips don’t lie" avait alors fait le tour des réseaux sociaux et avait été suivie quelques mois plus tard d’un deuxième clip dirigé cette fois-ci à l’encontre du Président américain.

Dans cette vidéo, vue par plus de 830.000 personnes sur Youtube, la danseuse orientale accuse notamment Barack Obama et l’ancienne ambassadrice américaine en Égypte, Ann Patterson, de soutenir le terrorisme via leur appui aux Frères musulmans :

"Nous sommes l’Égypte, nous sommes la Civilisation et vous n’avez pas de conseils à nous donner. Gardez votre aide financière et allez voir ailleurs (…)".

Depuis, elle a publié d’autres vidéos du même genre, a clamé être la femme du député salafiste Anwar al-Balkimy, expulsé de son parti après la révélation de son opération de chirurgie esthétique du nez, et préparerait une émission télévisée satirique. Devinez le thème... Les Frères musulmans bien sûr!

La danseuse orientale compte-t-elle donc vraiment se présenter aux élections parlementaires, ou cherche-t-elle juste, encore une fois, à faire le buzz? Affaire (et combat) à suivre…

À VOIR AUSSI:

Close
La "Sissi-mania"
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée
Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?