NOUVELLES

Curling : journée difficile pour Jacobs, Jones s'impose chez les femmes

10/02/2014 02:56 EST | Actualisé 11/04/2014 05:12 EDT

SOTCHI, Russie - Si les femmes ont amorcé le tournoi de curling des Jeux olympiques de Sotchi du bon pied, les quatre membres de la formation masculine ont connu une journée en dents de scie en enregistrant une victoire et une défaite.

Champion olympique de curling masculin en 2006 à Turin et de nouveau quatre ans plus tard à Vancouver, le Canada a défait l'Allemagne par la marque de 11-8 lundi matin, avant d'encaisser un revers de 5-4 face à la Suisse.

Face aux Allemands, la bande du skip Brad Jacobs a dû effacer un retard de 4-2 après avoir concédé deux points au troisième bout alors qu'elle avait le marteau. Les Allemands ont à nouveau menacé en fin de match, volant deux autres points au neuvième bout après s'être contenté d'un point en huitième manche, réduisant alors à 9-8 l'avance du Canada. Cependant, Jacobs a été en mesure de fermer la porte.

En soirée face à la Suisse, Jacobs aurait pu forcer la présentation d'un bout supplémentaire en marquant deux points au 10e bout, mais sa dernière pierre a roulé à l'extérieur de la maison après avoir tenté une courte sortie montée et il a encaissé un revers de 5-4.

«Nous avons eu ce que nous méritions, a dit le premier de l'équipe de Jacobs, Ryan Harnden. Mais je suis certain que nous allons rebondir. Ce sont toutes de bonnes équipes. Si nous jouons comme nous l'avons fait lundi, nous n'allons pas gagner beaucoup de matchs.»

En après-midi, la formation féminine du Canada a eu la tâche beaucoup plus facile que ses compatriotes masculins, dominant la Chine par le score de 9-2 dans un match arrêté après la septième manche.

Le quatuor de la skip Jennifer Jones a mis la rencontre hors de portée de ses rivales avec des poussées de trois points aux cinquième et septième bouts.

«Nous sommes vraiment très fières de ce départ, a déclaré Jones, qui tente de procurer au Canada une première médaille en curling féminin depuis le triomphe de Sandra Schmirler en 1998, à Nagano. Ce sont nos premiers Jeux olympiques et nous avons bien joué dès le premier bout contre une grande équipe.»

Les Canadiennes s'attendaient à un test difficile contre la Chine, qui a remporté le titre mondial en 2009 et récolté la médaille de bronze aux Jeux de Vancouver.

«La chance n'était pas de leur côté, et nous avons bien joué, a analysé Jones. Mais je m'attends à ce qu'elles rebondissent et qu'elles seront au plus fort de la lutte pour une place dans la ronde éliminatoire.»

Mardi, les deux formations du Canada ne joueront qu'un match chacune, toutes deux contre les équipes représentant la Suède.

PLUS:pc