NOUVELLES

Un couple canadien tué dans sa maison au Mexique

10/02/2014 08:18 EST | Actualisé 12/04/2014 05:12 EDT
PA
Police tape at the scene of a shooting where a man was shot dead during a police operation involving armed officers in Warrington, Cheshire.

MEXICO - Une écrivaine d'origine québécoise, Nina Discombe, et son conjoint, Edward Kular, ont été assassinés dans le village touristique de Chapala, au Mexique, une destination prisée par de nombreux citoyens du Canada.

La belle-fille de l'Ontarien de 84 ans, a confirmé la mort du couple, en début de soirée, lundi.

Le jardinier du couple de personnes âgées les a retrouvées dans une mare de sang dans le salon de la maison où ils vivaient depuis au moins six mois, a expliqué le porte-parole de la ville de Chapala, Roberto Arroyo. La thèse du vol est étudiée pour expliquer le drame.

Les cambrioleurs auraient tué le couple puis notamment volé une télévision et un véhicule utilitaire sport.

M. Arroyo a précisé que l'homme avait été frappé à la tête avec une petite statue et la femme poignardée à l'estomac avec un couteau de cuisine.

Bon nombre de «snowbirds», vivant dans la région et connaissant très bien le couple sont sous le choc.

«Mon amie est morte. Elle était très respectée dans la communauté et elle était une auteure extraordinaire. Elle venait de s'acheter une maison ici pour y vivre à temps plein», a confié Barbara Wills.

Le couple prenait régulièrement part à des activités du Club canadien de lac Chapala, qui compte quelque 400 membres originaires du Canada.

Un membre de l'organisation, qui a souhaité conserver l'anonymat, a rapporté à La Presse Canadienne que ce n'est pas la première fois que des touristes sont ciblés par des criminels dans ce secteur.

Au cours des deux dernières décennies, il rapporte qu'au moins deux agressions ont été perpétrées contre des étrangers dans la petite ville.

Selon lui, le secteur reste néanmoins un petit paradis, qui n'est pas plus dangereux qu'ailleurs. «J'ai beaucoup moins peur de me promener ici la nuit que dans le centre-ville de Montréal ou de Toronto. Ce sont des événements isolés, qui sont extrêmement rares», a-t-il indiqué.

Agée de 72 ans, Nina Discombe est née à Montréal, mais elle a grandi à Saint-Sauveur, dans les Laurentides. Elle a ensuite étudié dans une école à Saint-Adèle et à McGill, selon ce qu'elle révélait sur son site internet personnel.

«Il y a quelques années, j'ai décidé de passer mes hivers au Mexique. Lorsque les jacarandas ne fleurissent plus, je reviens dans mon chalet au Québec», confiait-elle par l'entremise de son site à ses lecteurs.

Elle a publié un roman, The Leprous Veil of Love, et disait terminer la rédaction de deux autres ouvrages à être publiés prochainement.