NOUVELLES

Charles Hamelin et Alexandre Bilodeau vont chercher l'or pour le Canada

10/02/2014 09:00 EST | Actualisé 12/04/2014 05:12 EDT

SOTCHI, Russie - Charles Hamelin a donné le ton à ce qui a été une journée faste pour le Canada, lundi, récoltant la médaille d'or de l'épreuve du 1500 mètres sur courte piste des Jeux olympiques de Sotchi, avant de voir Alexandre Bilodeau et Mikaël Kingsbury monter sur les deux plus hautes marche du podium en bosses.

Hamelin, de Sainte-Julie, a mis la main sur sa quatrième médaille olympique en carrière — et sa troisième en or — grâce à un parcours impeccable. Après avoir dominé les deux étapes préliminaires, l'athlète de 29 ans a négocié la distance en deux minutes 14,985 secondes pour devancer le Chinois Tianyu Han et le Russe Viktor Ahn.

«C'est une journée parfaite, a lancé Hamelin après avoir été félicité par les autres membres de l'équipe canadienne de patinage de vitesse courte piste. J'ai suivi mon plan à la lettre. Et j'ai vraiment montré que j'étais le plus fort.»

Lors de l'étape finale, Hamelin a dû se débrouiller seul face à un contingent de rivaux composé d'un autre Chinois, d'un Sud-Coréen et d'un Américain, notamment, puisque son frère François et Michael Gilday, de Yellowknife, ont été éliminés en demi-finale. Gilday a été disqualifié et Hamelin a éventuellement terminé deuxième place de la finale B.

Chez les femmes, Marianne St-Gelais, de Saint-Félicien, Jessica Hewitt, de Kamloops, C.-B., et Valérie Maltais, de La Baie, ont franchi avec succès les préliminaires du 500 mètres.

St-Gelais, Hewitt, Maltais et Marie-Ève Drolet, de Chicoutimi, ont également franchi la première étape au relais 3000 mètres et prendront part à la grande finale, le 18 février.

Bilodeau et Kingsbury imbattables

En fin de journée au Parc extrême Rosa Khutor, Bilodeau et Kingsbury ont livré la marchandise en ajoutant deux médailles à la récolte canadienne.

Âgé de 26 ans, Bilodeau a effectué une descente parfaite en grande finale et il est devenu le premier bosseur à défendre avec succès son titre olympique. Kingsbury, 21 ans, a effectué une petite erreur et c'est ce qui a fait la différence.

«J'ai réussi la meilleure descente de ma vie, a déclaré Bilodeau, qui en est à ses derniers Jeux. La seule chose que je me disais en haut de la piste, c'était de ne pas avoir de regrets. (Kingsbury) m'a tellement poussé au cours des dernières années, je me suis dit que j'y allais pour le premier rang ou le sixième.»

Le Russe Alexandr Smyshlyaev a privé le Canada d'un balayage en devançant Marc-Antoine Gagnon pour le bronze.

L'autre Québécois en lice, Philippe Marquis, a été éliminé lors de la dernière étape avant la grande finale et il a pris le neuvième rang.

Gagnon se blesse

Tout ne s'est pas bien déroulé du côté de la montagne, alors que l'inquiétude s'est manifestée au centre alpin Rosa Khutor après que la Québécoise Marie-Michèle Gagnon eut fait une mauvaise chute lors du volet slalom du super-combiné féminin.

Gagnon s'est luxé l'épaule gauche et elle a reçu des soins sur la pente avant d'être transportée par ambulance à la polyclinique du village des athlètes en montagne, à quelques minutes du centre alpin.

Elle prévoyait disputer trois autres courses aux JO, soit le super-G de samedi, le slalom géant du mardi 18 février et le slalom, trois jours plus tard. Selon Hugues Ansermoz, l'entraîneur-chef de l'équipe canadienne féminine de ski alpin, il est un peu tôt pour prédire si elle pourra participer au super-G, mais il semblait plus positif pour les deux dernières épreuves.

La journée de lundi a par ailleurs été le théâtre du lancement du tournoi de curling et l'équipe féminine du Canada a bien fait les choses alors qu'elle a signé une victoire de 9-2 contre la Chine. Ce fut plus difficile pour le quatuor masculin du skip Brad Jacobs, qui a pris la mesure de l'Allemagne par la marque de 11-8, avant d'encaisser un revers de 5-4 contre la Suisse.

Par ailleurs, l'équipe canadienne de hockey féminin a enregistré une deuxième victoire en autant de sorties depuis le début des Jeux, alors qu'elle a battu la Finlande 3-0. Son prochain match aura lieu mercredi, contre la puissante formation américaine.

Avec ses sept médailles depuis le début des Jeux (trois d'or, trois d'argent et une de bronze), le Canada est grimpé au sommet du tableau des médailles, à égalité avec les Pays-Bas et la Norvège.

PLUS:pc