NOUVELLES

Wistiki, un accessoire connecté pour ne plus perdre ses objets (VIDÉO/PHOTOS)

09/02/2014 11:12 EST | Actualisé 09/02/2014 11:12 EST
Wistiki

Le porte-clé siffleur, vous vous souvenez? Aujourd'hui, cette technologie approximative peut-être remplacée par des inventions bien plus intéressantes.

Trois Français tiennent d'ailleurs «le porte-clé siffleur de 2014», comme ils disent. Leur invention porte le nom de Wistiki et il s'agit d'un accessoire connecté pour ne plus perdre ses objets.

Les frères Lussato (Hugo, ingénieur, Théo et Bruno, tous deux sortis d'école de commerce) travaillent à ce projet depuis l'été 2012 et s'apprêtent à lancer leur produit. En avril, leurs premiers clients recevront un petit accessoire à attacher aux objets qu'ils ne veulent plus perdre et pourront les retrouver grâce à une application sur téléphone intelligent.

Relié à une appli mobile (iOS et bientôt Android), le wist peut sonner lorsque vous vous trouvez à 30 mètres de lui et être géolocalisé au-delà. «Attention, la géolocalisation n'est pas du traçage», insiste Hugo Lussato, co-fondateur de Wistiki. «On ne veut pas être Big Brother et notre système a été pensé pour ne pas empiéter sur la vie privée».

«Votre téléphone intelligent enregistre la position du wist lorsque vous vous éloignez de plus de 30 mètres et c'est cette position-là que vous donnera l'application», précise Hugo Lussato. Si la cible se déplace, impossible de suivre son mouvement, tout ce que vous saurez, c'est le dernier endroit où vous l'avez laissé.

Impossible donc de mettre le wist dans la poche de son conjoint pour suivre ses déplacements... Ni de retrouver un objet volé.

fonction

Les fonctionnalités ci-dessus ont déjà trouvé leur public sur Internet. Le startup a effectivement organisé une collecte de fonds sur My Major Company et collecté 60 000 euros (environ 90 000 dollars) depuis décembre dernier. «Ça a plu aux hyper-actifs et aux têtes en l'air, confie Hugo Lussato. Mais le crowdfunding nous a aussi permis de discuter avec les personnes intéressées et de trouver des usages ensemble à notre technologie.»

Un air de déjà-vu?

Mais ça n'existait pas avant tout ça? Pas vraiment. Vous pouvez penser aux puces et à différentes technologies de géolocalisation, mais cet objet connecté est basé sur la technologie Bluetooth low energy, une technique de transmission sans fil qui permet un débit du même ordre de grandeur que le Bluetooth (1 Mb/s) pour une consommation d'énergie 10 fois moindre.

Les wists fonctionnent ainsi avec une simple pile «bouton» (changeable), celle que vous trouvez dans les montres, et possèdent une autonomie d'un an.

Le startup française a tout de même un concurrent aux États-Unis, Tile, mais espère lancer son produit avant lui.

Wistiki en images