NOUVELLES

Ukraine: mesures de précaution contre des "menaces d'actes terroristes"

09/02/2014 03:50 EST | Actualisé 11/04/2014 05:12 EDT

Les services spéciaux ukrainiens (SBU) ont annoncé dimanche qu'ils "activaient" leur Centre anti-terrorisme en raison de menaces d'actes terroristes sur le territoire national.

Cette décision est liée à la crise politique qui secoue l'Ukraine depuis 80 jours et à la tentative de détournement d'un avion de ligne vendredi soir, explique en substance le SBU, sans faire explicitement référence à l'occupation du centre de Kiev par des milliers de contestataires qui réclament la démission du président Viktor Ianoukovitch.

Son communiqué cite notamment "la menace d'explosions" sur des sites importants, tels centrales nucléaires ou gares, aéroports et oléoducs, mais aussi "le blocus de locaux du pouvoir exécutif" et "des appels à occuper des sites abritant d'importantes quantités d'armes".

(Depuis le début de la crise, des groupes d'opposants ont occupé des bâtiments des administrations régionales dans une dizaine de villes).

Les mesures que doivent prendre les services spéciaux et les autres organismes concernés "sont destinées exclusivement à garantir la sécurité de la population et à empêcher des activités criminelles à but terroriste", souligne le SBU.

"Ces mesures sont publiques et ont avant tout un caractère préventif", précise encore le SBU, indiquant qu'il s'agit notamment d'échanges d'informations et du contrôle des forces et moyens nécessaires, ainsi que de vérifier "des menaces anonymes d'attentats à l'explosif", de rechercher leurs auteurs et de définir leurs motivations.

Ce communiqué est publié, alors que la veille le SBU a paru chercher à réduire la tension entre le pouvoir et l'opposition en annonçant avoir classé l'enquête ouverte pour "tentative de coup d'Etat".

Un Ukrainien, sympathisant de l'opposition, avait été arrêté vendredi soir à Istanbul après avoir tenté de détourner sur Sotchi un avion de ligne turc, au moment de l'ouverture des JO d'hiver, à laquelle assistaient les présidents russe Vladimir Poutine et ukrainien Viktor Ianoukovitch.

via/mr

PLUS:hp