NOUVELLES

Les Suisses votent à faible majorité pour imposer des quotas migratoires

09/02/2014 11:28 EST | Actualisé 11/04/2014 05:12 EDT

GENÈVE - La proposition référendaire limitant l'immigration en Suisse a été adoptée par une faible majorité, dimanche, une défaite pour le gouvernement qui avait prévenu la population qu'une telle mesure risquait de nuire à l'économie nationale et aux relations du pays avec l'Union européenne (UE).

Selon la télévision suisse SRF, 50,3 pour cent des électeurs ont voté en faveur de la proposition du Parti du peuple (nationaliste) — qui propose de mettre en place des quotas pour toutes les catégories d'immigrants —, tandis que 49,7 pour cent se sont prononcés contre. Le taux de participation a été d'environ 56 pour cent.

Le gouvernement suisse devra donc renégocier les accords bilatéraux conclus avec l'UE entourant la libre-circulation des travailleurs dans l'espace européen. Les citoyens de la plupart des pays membres de l'UE pouvaient jusqu'ici travailler et vivre en Suisse sans trop de difficultés et les Suisses pouvaient faire de même dans les pays du bloc européen.

Déjà, il y a deux ans, la Suisse avait adopté des quotas ciblant les ressortissants de huit pays d'Europe centrale et de l'est, une décision qui avait été lourdement critiquée par l'UE.

Le vote de dimanche, qui a passé avec une majorité de moins de 30 000 votes, forcera le gouvernement à élaborer une loi appliquant les quotas aux immigrants d'Europe de l'ouest et instaurer des limites aux droits des étrangers quant au regroupement familial et l'accès aux services publics.

Le porte-parole de la Commission européenne Olivier Bailly a fait part de la déception de l'organisation face au résultat du référendum.

«Cela va à l'encontre du principe de libre-circulation des personnes entre l'UE et la Suisse. L'UE va examiner attentivement les conséquences de cette initiative sur les relations entre l'UE et la Suisse dans leur ensemble», a-t-il indiqué.

Avant le scrutin de dimanche, des groupes d'entreprises avaient affirmé que plusieurs des 80 000 travailleurs qui se sont établis en Suisse l'an dernier pour un emploi étaient essentiels à l'économie suisse.

Près du quart des huit millions de résidants de la Suisse sont des immigrants.

PLUS:pc