NOUVELLES

La réclamation de l'équipe russe de ski de fond est rejetée à Sotchi

09/02/2014 10:07 EST | Actualisé 11/04/2014 05:12 EDT

KRASNAÏA POLIANA, Russie - L'équipe russe de ski de fond a déposé sans succès une réclamation pour contester les résultats du skiathlon 30 kilomètres messieurs aux Jeux olympiques de Sotchi, affirmant que Maxim Vylegzhanin avait été gêné dans le sprint pour la médaille de bronze.

Vylegzhanin a perdu sa course serrée contre Martin Johnsrud Sundby pour la médaille de bronze, le Norvégien terminant un dixième de seconde devant. Sundby a toutefois coupé la ligne du Russe avant la ligne d'arrivée, et l'équipe russe a prétendu que cela lui avait procuré un avantage injuste.

La Fédération internationale de ski a confirmé les résultats de l'épreuve après une brève délibération du jury, mais elle a adressé une réprimande écrite à Sundby pour sa manoeuvre. Le jury a toutefois déterminé que le geste n'avait pas eu d'incidence sur les résultats puisque Sundy était déjà devant Vylegzhanin et qu'il aurait remporté le sprint de toute façon, a précisé le porte-parole de la FIS, Michal Lamplot.

Vyacheslav Vedenin, un porte-parole de la Fédération russe de ski de fond, a refusé de commenter la décision du jury et n'a pas voulu dire si l'équipe déposerait une seconde réclamation au comité d'appel de la FIS.

Lamplot a précisé qu'aucun appel n'avait été reçu par la FIS. Si les Russes font appel, une décision serait prise dans les 72 heures, a-t-il dit.

Sundby a reconnu qu'il avait enfreint les règlements, mais qu'il avait réalisé ce qui s'était passé après avoir franchi le fil d'arrivée.

«Je me sens mal à propos de tout cet épisode, a reconnu Sundby. Cela n'a jamais, mais jamais été dans mon intention. Je n'avais pas conscience. Heureusement, cela n'a pas eu d'influence sur les résultats... j'en suis vraiment contrarié.

«Je ne me souviens pas beaucoup des 100 derniers mètres. J'étais tellement fatigué. Mais quand je vois les photos, je pense que les 10 derniers mètres ou plus n'était pas très 'fair-play'. J'ai changé de ligne de course avec quatre ou cinq mètres à faire.»

Vylegzhanin avait expliqué après la course qu'il n'était pas sûr de ce qui s'était produit.

«Nous nous sommes battus jusqu'à la fin mais ça s'est terminé comme ça.»

PLUS:pc