NOUVELLES

JO-2022 - Bubka confiant dans la candidature de Lviv (Ukraine) malgré la crise politique

09/02/2014 09:05 EST | Actualisé 11/04/2014 05:12 EDT

La légende ukrainienne du saut à la perche Sergueï Bubka s'est dit confiant dimanche à Sotchi dans la candidature de l'Ukraine pour organiser les jeux Olympiques de 2022 à Lviv, malgré la grave crise politique qui secoue le pays.

Président du comité olympique ukrainien et membre du comité exécutif du CIO, Sergueï Bubka a déclaré que l'organisation des JO en Ukraine contribuerait à unifier le pays.

L'ex-république soviétique a déposé l'an passé sa candidature pour accueillir les JO-2022 à Lviv, la plus grande ville de l'ouest de l'Ukraine, mais le pays est confronté depuis des semaines à une grave crise politique et sociale marquée dimanche par une nouvelle manifestation de l'opposition au président Ianoukovitch dans la capitale Kiev.

"Je pense que (la crise) sera réglée, nous construisons notre avenir et la démocratie", a ajouté M. Bubka lors d'une conférence de presse à Sotchi, où se déroulent les jeux Olympiques d'hiver, jusqu'au 23 février.

Evoquant les manifestations en Ukraine depuis plus de deux mois, le détenteur du record du monde de saut à la perche a estimé que "les gens avaient la possibilité d'exprimer leurs opinions".

Sergueï Bubka a souligné que les jeux Olympiques en Ukraine seraient une grande opportunité "pour changer le pays, changer la région (qui les accueillerait) et unifier le pays".

Malgré la gravité de la crise, il a estimé que le temps jouait en faveur de l'Ukraine, dans la mesure où il reste encore huit ans d'ici aux Jeux de 2022.

"Il y a du temps pour régler tous les problèmes. Les hommes politiques travaillent dur pour améliorer la situation dans le pays. Je suis persuadé que tous les problèmes seront réglés d'ici peu", a-t-il encore dit.

Au côté de Sergueï Bubka, le vice-Premier ministre ukrainien Olexandre Vilkoul a déclaré que l'idée d'accueillir les JO était soutenue à la fois par le gouvernement et l'opposition.

"Les sports olympiques passent avant la politique. L'Ukraine va décider de son avenir politique et sortir renforcée" de cette crise, a estimé M. Vilkoul.

sjw-bfi/pga/el

PLUS:hp