NOUVELLES

JO-2014 - Biathlon - Poursuite messieurs: Bjoerndalen pour marquer son temps

09/02/2014 08:15 EST | Actualisé 11/04/2014 05:12 EDT

Le Norvégien Ole Einar Bjoerndalen deviendra l'athlète le plus médaillé de l'histoire des JO d'hiver s'il confirme lundi à Rosa Khoutor dans la poursuite du biathlon son niveau de forme affiché samedi dans le sprint.

"OEB" devra pour cela mater la fougue de favoris revanchards comme son compatriote Emil Svensen ou le Français Martin Fourcade, maîtres de la discipline depuis plusieurs saisons.

"Combien de médailles à Sotchi ? Je suis déjà satisfait avec celle-là, c'est assez", a commenté +le Patriarche du biathlon+ qui a égalé Björn Daehlie avec 12 médailles remportées aux JO d'hiver, un record.

S'il monte sur +la boîte+, le podium en poursuite, il sera alors seul à planter son drapeau au sommet des légendes.

A 40 années passées, Bjoerndalen a semble-t-il retrouvé une seconde jeunesse qui peut lui permettre d'envisager toutes les promesses.

L'hommage est unanime, même si certains s'étonnent de ce retour au premier plan, et rappellent que le Norvégien avait reçu un avertissement en octobre dernier pour avoir manqué un contrôle antidopage. Il avait oublié d'indiquer aux instances norvégiennes antidopage qu'il prolongeait un stage en Norvège au lieu de se rendre en Autriche comme prévu.

Ses adversaires, eux, parlent sport, et évoquent "un coup de marteau sur la tête", comme l'a résumé le Français Martin Fourcade.

Dans cette épreuve "injuste" puisque le départ est donné avec les écarts enregistrés en sprint, Bjoerndalen devra contrôler Fourcade lundi, et ce ne sera pas chose aisée pour lui d'être le premier à franchir la ligne.

La distance de l'épreuve - 12,5 km, soit 2,5 km de plus que le sprint samedi - doit normalement être favorable au Français, double tenant et actuel leader du classement général de la Coupe du monde.

Samedi sur le sprint, Fourcade a perdu en concédant trop de temps sur le pas de tir, en plus de céder quelques secondes dans le dernier kilomètre.

Il partira à 12 sec de Bjoerndalen, en meilleure position que Emil Svensen, autre gros calibre, 9e à une trentaine de secondes.

L'Autrichien Dominik Landertinger, le Tchèque Jaroslav Soukup, surprenants 2e et 3e du sprint, s'élanceront dans le sillage de Bjoerndalen.

Il faudra également garder un oeil sur le Russe Anton Shipulin, excellent skieur et 4e à 6 sec du leader, et sur l'Italien Lukas Hofer (12e à 35.3), redoutable également en fond.

fbr/ep

PLUS:hp