NOUVELLES

Extrême-Orient russe: un tireur fait deux morts et six blessés dans une cathédrale

09/02/2014 10:14 EST | Actualisé 11/04/2014 05:12 EDT

Deux personnes ont été tuées et six autres blessées dimanche par un homme qui a ouvert le feu pendant l'office dans une cathédrale de l'île de Sakhaline, en Extrême-Orient russe, a annoncé la police.

L'assaillant, un employé d'une société de sécurité âgé de 24 ans, a été arrêté sur les lieux et ses mobiles ne sont pas connus, a déclaré le Comité d'enquête russe dans un communiqué, précisant que les deux victimes étaient une religieuse et un fidèle.

Les six autres personnes touchées souffrent de diverses blessures, mais leur pronostic vital n'est pas engagé.

Selon l'archiprêtre Viktor Gorbatch, présent lors de la fusillade, la religieuse, qui a été tuée, a attiré l'attention du tireur pendant que des fidèles fuyaient, permettant ainsi de sauver de nombreuses vies.

"Cela montre que le problème de la foi et de la persécution de l'Eglise est encore actuel", a-t-il également estimé dans une interview au site d'informations populaire Lifenews.

Il s'agit de la deuxième fusillade en une semaine en Russie, où de telles attaques restent cependant rares.

Lundi, un lycéen armé, en proie à une "crise de nerfs", a fait irruption dans son école de Moscou et pris plus de 20 élèves en otage, causant la mort d'un policier et d'un enseignant, avant d'être neutralisé par la police.

Ces événements mettent en lumière les problèmes de sécurité auxquels est confrontée la Russie, qui accueille actuellement les jeux Olympiques d'hiver dans la station russe de Sotchi, au bord de la mer Noire et des montagnes du Caucase.

Le thème de la sécurité est une préoccupation majeure des autorités russes notamment après les attentats meurtriers fin décembre à Volgograd (700 km de Sotchi) et les récentes menaces d'islamistes du Caucase du Nord de commettre des attaques pendant les Jeux.

Moscou a donc renforcé la sécurité sur l'ensemble de l'immense territoire russe alors que se sont ouverts vendredi les JO de Sotchi -- située à quelque 7.500 km à l'ouest de Sakhaline.

La fusillade de dimanche a eu lieu dans le sud de cette région russe, dont les Soviétiques se sont emparée, en même temps que des îles Kouriles, à la fin de la deuxième guerre mondiale.

Le différend territorial avec le Japon autour de ces îles continue d'entacher les relations entre Moscou et Tokyo. La Russie extrait l'essentiel de son gaz naturel liquéfié dans les eaux de Sakhaline.

Réagissant à l'incident de dimanche, le patriarche orthodoxe russe Kirill a dénoncé une persécution croissante à l'égard de l'Eglise.

"Il est possible qu'il (le tireur, ndlr) soit aliéné. Ou peut-être qu'il avait trop écouté toutes les choses qui sont racontées au sujet de l'Eglise aujourd'hui", a-t-il dit, selon l'agence Interfax.

Les victimes de la fusillade "sont mortes comme des héros, comme des soldats au front", a-t-il conclu.

zak-lap/bap

PLUS:hp