NOUVELLES

Egypte: démantèlement d'une cellule "militaire" formée d'islamistes

09/02/2014 09:55 EST | Actualisé 11/04/2014 05:12 EDT

Le ministère égyptien de l'Intérieur a annoncé dimanche le démantèlement d'une cellule "militaire", constituée d'islamistes et formée pour s'attaquer aux forces de sécurité.

Dans un communiqué, le ministère a indiqué que cette cellule mise en place par des dirigeants des Frères musulmans était accusée d'avoir assassiné cinq policiers en janvier sur un barrage de contrôle au sud du Caire.

"Selon les premiers éléments, des dirigeants de la confrérie islamiste terroriste ont donné des instructions à leurs membres de former une cellule militaire", selon le communiqué.

Cinq personnes soupçonnées d'être membres de cette cellule ont été arrêtées parmi lesquelles le fils d'un dirigeant islamiste, selon le ministère.

Les Frères musulmans, mouvement dont est issu le president destitué Mohamed Morsi, ont été désignés en décembre "groupe terroriste" par les autorités installées par l'armée.

Depuis l'éviction du seul chef d'Etat jamais élu démocratiquement du pays, les nouvelles autorités dirigées de facto par l'armée répriment dans le sang les manifestants pro-Morsi. Au moins 1.400 personnes ont été tuées en sept mois par soldats et policiers, selon Amnesty International.

Dans le même temps, les attentats visant les forces de sécurité se sont multipliés, revendiqués pour les plus sanglants par un groupe jihadiste s'inspirant d'Al-Qaïda, Ansar Beït al-Maqdess. Mais le gouvernement intérimaire installé par le général Sissi --promu maréchal-- en accuse systématiquement les Frères musulmans, décrétés désormais "organisation terroriste".

se/hj/sw

PLUS:hp