NOUVELLES

Berlinale: promo provoc' pour Lars Von Trier et "Nymphomaniac"

09/02/2014 11:29 EST | Actualisé 11/04/2014 05:12 EDT

Le réalisateur danois Lars Von Trier et l'acteur américain Shia LaBeouf sont venus dimanche présenter à la Berlinale la version non expurgée du sulfureux "Nymphomaniac" pour finalement réaliser de brefs numéros de provocation.

Von Trier a accepté une séance de photo dans le cadre de la 64e Berlinale, mais il y portait un tee-shirt orné d'une palme d'or, l'emblème du Festival de Cannes, et de la mention "persona non grata".

En 2011, le cinéaste danois venu à Cannes présenter "Melancholia" avait été déclaré "persona non grata" par le Festival pour des propos polémiques sur Hitler.

"Il dit la vérité: il fut persona non grata. Lars aime la provocation. Et Cannes", a réagi auprès de l'AFP dans un court texte le délégué général du Festival de Cannes, Thierry Frémaux, actuellement en déplacement à l'étranger.

Depuis l'épisode cannois, le cinéaste fuit la presse, refusant de participer à des conférences de presse.

Dimanche, il n'a donc pas rejoint les acteurs principaux du film, parmi lesquels Stacy Martin, qui campe le rôle de Joe jeune, alors que Charlotte Gainsbourg est la narratrice adulte dans le volume 1 du dyptique "Nymhomaniac", dont la version longue était montrée pour la première fois. La version "censurée" est sortie dans plusieurs pays déjà.

L'actrice américaine Uma Thurman était également présente de même que ses compatriotes Christian Slater et Shia LaBeouf, la mine renfrognée, enfoncé sur sa chaise, casquette vissée sur la tête et mastiquant du chewing-gum.

Stacy Martin a accepté de répondre à la question d'une journaliste sur la peur qu'aurait pu causer un scénario comportant des scènes de sexe aussi explicites.

Mais LaBeouf a quitté brutalement la conférence de presse en lançant en anglais une célèbre phrase de l'ex-footballeur français reconverti dans le cinéma, Eric Cantona: "quand les mouettes suivent le chalutier, c'est qu'elles pensent qu'on va leur donner des sardines".

La version longue de "Nymphomaniac volume 1" contient plus d'images de sexe explicites adoptant également un rythme plus lent. "Toutes les prises que Lars a tournées sont là", a expliqué la productrice du cinéaste, Louise Vesth.

da/fjb/mr

PLUS:hp