NOUVELLES

Afrique du Sud: un fils du président est sous enquête après un accident mortel

09/02/2014 12:07 EST | Actualisé 11/04/2014 05:12 EDT

JOHANNESBOURG, Afrique du Sud - L'un des fils du président sud-africain fait l'objet d'une enquête sur une affaire d'homicide par négligence, après que sa voiture de luxe est entrée en collision avec un taxi le 1er février, tuant une femme, ont rapporté dimanche les médias sud-africains.

Le fils du président Jacob Zuma, Duduzane, conduisait une Porsche lorsque l'accident s'est produit à Sandton, un quartier animé de Johannesbourg, mentionne le Sunday Times sud-africain. Duduzane Zuma, un homme d'affaires, pourrait faire l'objet d'accusations, mentionne pour sa part The Sunday Independent.

Le brigadier Neville Malila, un porte-parole de la police provinciale, a précisé qu'une personne avait été tuée et deux autres blessées lors d'un accident de la route survenu le 1er février, mais il a refusé de donner les noms des conducteurs, en attendant la fin d'une enquête.

«Nous enquêtons sur une affaire d'homicide par négligence», a-il dit.

Ce dossier est particulièrement délicate sur le plan politique pour le président, qui a été critiqué sur fond d'allégations de corruption au sein de son gouvernement, et pour des rénovations de plusieurs millions de dollars réalisées dans son domaine privé ayant déclenché la colère de la population parce qu'elles ont été payées par les fonds publics.

Vendredi, M. Zuma a annoncé que des élections générales seront tenues le 7 mai, une occasion pour souligner l'essor de la démocratie sud-africaine, 20 ans après la fin de l'apartheid.

L'opposition a allégué que la police avait offert un traitement préférentiel à Duduzane Zuma sur le lieu de l'accident, invoquant des informations voulant qu'il n'avait pas dû passer un alcootest et qu'il avait pu faire remorquer sa voiture, plutôt qu'elle ne soit saisie en preuve. L'Alliance démocratique, le principal parti d'opposition, a pressé l'agence sud-africaine de surveillance de la police de faire enquête.

PLUS:pc