NOUVELLES

Accident d'un train touristique en France: 4 personnes toujours hospitalisées

09/02/2014 05:05 EST | Actualisé 10/04/2014 05:12 EDT

Quatre personnes restaient hospitalisées dimanche, après le déraillement d'un train touristique samedi dans les Alpes-de-Haute-Provence (sud de la France) qui a fait deux morts, a-t-on appris auprès des autorités.

Une touriste russe de 49 ans et une octogénaire de la région ont été tuées dans ce spectaculaire accident causé par la chute d'un rocher de plusieurs tonnes.

Parmi les 34 passagers à bord du train, huit blessés avaient dû être évacués vers un hôpital de Nice, dont l'un dans un état grave.

Dimanche, "quatre blessés légers ont pu regagner leur domicile et le blessé grave est dans un état stable", a indiqué la sous-préfète (représentante de l'Etat) de Barcelonnette, Véronique Caron.

L'accident s'est produit samedi peu après 11H00 (10H00 GMT). Le convoi touristique composé de deux voitures roulait à vitesse réduite, limitée à 30 km/h sur cette portion de voie à flanc de montagne.

"Un énorme rocher s'est détaché de la montagne et il est venu percuter le train, derrière la cabine du conducteur. A la suite de l'impact, la partie avant du train a plongé dans le ravin", a expliqué le sous-préfet de Castellane, Charbel Aboud.

Samedi, le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, qui s'était immédiatement rendu au chevet des blessés à Nice, a estimé qu'il n'y avait pas "eu de défaut de vigilance": l'accident, a-t-il dit, était "imprévisible, la voie avait fait l'objet d'une inspection le 14 janvier".

"Il va falloir évaluer la stabilité des blocs qui se trouvent en surplomb ainsi que purger les filets anti-éboulis", a indiqué à l'AFP une source proche du dossier, avant de pouvoir "dégager les deux voitures" prises dans les éboulements.

Les investigations pour faire toute la lumière sur les circonstances de l'accident ont été confiées à la gendarmerie et au Bureau enquête accidents.

hj/ed/blb/jh

PLUS:hp