NOUVELLES

Wozniak et Bouchard l'emportent et donnent les devants 2-0 au Canada

08/02/2014 06:03 EST | Actualisé 10/04/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Les Québécoises Aleksandra Wozniak et Eugenie Bouchard ont gagné deux matchs bien différents, samedi, mais le résultat a été le même et elles ont propulsé le Canada à une victoire d'une rencontre de barrage du Groupe mondial de la Fed Cup en offrant une avance de 2-0 à leur nation contre la Serbie.

Privée de ses deux vedettes, Jelena Jankovic (huitième au classement de la WTA) et Ana Ivanovic (12e), la Serbie comptait sur Vesna Dolonc (117e) et Jovana Jaksic (149e) en ouverture de ce duel en sol canadien, un premier en Fed Cup depuis 2010.

Wozniak a d'abord travaillé fort pendant deux heures et demie pour venir à bout de Dolonc 7-5, 2-6, 6-4 et Bouchard a enchaîné avec une victoire expéditive de 6-1, 6-0, en 50 minutes contre Jaksic.

Une victoire de Bouchard contre Dolonc lors du premier match de simple renversé dimanche permettrait au Canada de participer aux qualifications du Groupe mondial pour une première fois depuis 2003.

Wozniak, qui n'a disputé que neuf matchs en 2013 en raison de blessures, avait difficilement battu Dolonc en septembre dernier lors du premier tour des Internationaux des États-Unis et les nombreux spectateurs présents au Complexe sportif Claude-Robillard ont eu droit à une autre chaude lutte.

La Blainvilloise âgée de 26 ans a souvent eu de la difficulté à contrer les puissantes frappes de la Serbe lors des deux premières manches et n'eut été des neuf doubles fautes commises par Dolonc, l'histoire aurait pu être bien différente.

«Elle a commencé très fort, a admis Wozniak. Elle frappait très bien. (...) Ç'a été une bonne bataille.

«Je variais mon jeu, j'ai commencé à plus la déplacer et à avancer quand je pouvais. Elle est très combattive et ce n'était pas facile de gagner des points.»

À sa première sortie en Fed Cup depuis 2011, Wozniak s'est retrouvée en arrière 1-5 en première manche, avant de gagner les six jeux suivants. Le set a pris fin quand Dolonc a commis sa sixième double faute de la manche.

Le scénario s'est répété en début de deuxième manche et la Serbe est allée chercher deux bris de service pour se forger rapidement une avance de 3-0. Wozniak n'a pas lâché prise, mais cette fois, Dolonc a été en mesure de compléter le travail, forçant la présentation d'une manche ultime.

Le match s'est transformé en véritable guerre des nerfs au troisième set, alors que les points et les jeux étaient souvent longs. Dolonc a craqué au sixième jeu, après avoir offert une balle de bris à Wozniak sur sa neuvième double faute de la rencontre. La Québécoise a cependant été incapable de fermer les livres à 5-3 et au service pour le match. Toutefois, Dolonc a accordé une balle de match à Wozniak dès le jeu suivant et cette fois fut la bonne pour la favorite locale.

«Je suis très content qu'elle se soit bien battue en troisième manche, a mentionné le capitaine de l'équipe canadienne Sylvain Bruneau. Elle a eu de belles occasions de se détacher, elle n'a pas réussi, mais elle a finalement bien conclu et je suis très content pour elle.

«Ce n'était pas facile parce qu'elle n'a pas gagné beaucoup de matchs récemment. Jouer un match comme ça, avec de la pression à la maison, je trouve qu'elle a bien réagi, elle a su bien conclure le match, ce qui est très positif.»

Wozniak a signé une 38e victoire en carrière pour l'unifolié et une 30e en simple, améliorant ainsi deux records canadiens qui lui appartenaient déjà.

«J'étais pas mal émue après ma victoire, a indiqué Wozniak. Je tenais beaucoup à aider mon équipe. Je joue avec émotion pour mon pays et c'est pour ça que j'ai du succès à la Fed Cup. J'adore jouer pour mon pays et mon équipe.»

Bouchard, demi-finaliste en janvier aux Internationaux d'Australie et 19e raquette mondiale, a beaucoup moins sué face à Jaksic. La jeune Serbe de 20 ans, qui en était à un premier match en Fed Cup, a commis 19 fautes directes contre seulement six coups gagnants et Bouchard l'a achevée dans le temps de le dire.

«Nous avons accompli ce que nous voulions accomplir aujourd'hui (samedi), a déclaré Bouchard. Évidemment, le travail n'est pas terminé, nous devons gagner un autre match. De mon côté, je dois rester concentrée pour mon match de demain (dimanche).

«J'espère que nous allons pouvoir les achever.»

Les matchs de simple renversé et le double auront lieu dimanche. Si jamais Bouchard défait Dolonc et confirme la victoire canadienne, le match entre Wozniak et Jaksic sera annulé et on passera directement au double, qui mettra en vedette Sharon Fichman et Gabriela Dabrowski du côté canadien.

PLUS:pc