NOUVELLES

Un chef spirituel devant le Parlement canadien

08/02/2014 11:00 EST | Actualisé 10/04/2014 05:12 EDT

Pour la première fois de son histoire, le Parlement canadien entendra le discours d'un chef spirituel, invité par le premier ministre Stephen Harper .

Il s'agit de l'Aga Khan, imam héréditaire des musulmans ismaéliens (un courant minoritaire de l'islam chiite), qui s'est déjà vu accorder la citoyenneté canadienne honoraire officielle en mai 2010, durant une visite au Canada.

Milliardaire et grand philanthrope, il œuvre au développement des pays pauvres, principalement en Asie et en Afrique, par le biais du Réseau Aga Khan de développement (AKDN).

Il sera en visite officielle au pays au cours du mois de février.

Une première

Mis à part les chefs d'État et de gouvernement, seulement cinq dignitaires étrangers se sont déjà adressés au Parlement canadien : trois secrétaires généraux de l'ONU, le dernier en liste étant Kofi Annan en 2004, Nelson Mandela en tant que vice-président du Congrès national africain en 1990 et l'épouse du chef de la République chinoise en 1943.

L'Aga Khan sera donc le premier chef spirituel à s'adresser aux députés de la Chambre des communes. Ce sera un « discours historique », selon le bureau du premier ministre qui a annoncé la nouvelle dans un communiqué. La date précise de la visite de l'iman n'a toutefois pas été dévoilée.

Le Canada est partenaires de certains projets de l'AKDN, notamment en Afghanistan, au Pakistan et en Afrique de l'Est, où il collabore à la promotion de la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants.

Le gouvernement canadien a également établi un partenariat avec l'Aga Khan en vue de créer le Centre mondial du pluralisme, dont le siège social sera à Ottawa, et qui fera la promotion de la bonne gouvernance, de la paix et du développement humain à l'échelle internationale.

L'AKDN, qui prodigue ses services peu importe la confession, dit vouloir concrétiser « la vision éthique de la société inspirée par le message de l'islam ». Il est actif dans plus de 30 pays et emploie plus de 80 000 personnes dans le monde.

Devenu imam en 1957, succédant ainsi à son grand-père, Sir Sultan Mahomed Shah Aga Khan, l'Aga Khan a reçu de nombreuses distinctions honorifiques de divers pays au cours des années.

Né à Genève, en Suisse, il est le 49e imam d'une communauté de 15 millions de fidèles, présents dans 25 pays, sur cinq continents.

PLUS:rc