NOUVELLES

Syrie: tirs contre un convoi d'aides à Homs (Croissant rouge)

08/02/2014 11:49 EST | Actualisé 10/04/2014 05:12 EDT

Les véhicules du Croissant syrien transportant de l'aide pour les quartiers assiégés de la vieille ville de Homs ont été la cible samedi d'obus de mortier et de tirs qui ont blessé un conducteur, a affirmé l'organisation.

Selon un militant anti-régime joint à Homs via internet par l'AFP, plusieurs volontaires du Croissant rouge et employés de l'ONU, dont le coordinateur résident Yaacoub Helou, qui accompagnaient le convoi d'aides, se trouvaient toujours en soirée dans la vieille ville.

Il n'était néanmoins pas possible de vérifier cette information dans l'immédiat. Selon ce militant, Yazan, M. Helou "veut rester dans le secteur assiégé jusqu'à la distribution des aides".

"Des tirs ont visé les camions d'aides et l'équipe et un conducteur a été blessé", a indiqué le Croissant rouge sur son compte Twitter, sans accuser aucune partie -armée ou rebelles.

Le convoi était entré dans la vieille ville pour tenter de distribuer l'aide promise aux habitants assiégés.

L'agence officielle Sana a rapporté de son côté que quatre volontaires du Croissant rouge avaient été blessés "par des tirs des groupes terroristes armés" -terminologie du régime pour désigner les rebelles- "durant l'entrée des aides humanitaires dans la vieille ville de Homs", assiégée depuis plus de 600 jours.

Selon le gouverneur de Homs, Talal Barazi, cité par l'agence, "deux véhicules transportant de l'aide humanitaire sont entrés dans la vieille ville", mais des "groupes terroristes ont empêché l'entrée d'autres véhicules en tirant des obus sur la voie empruntée par ceux-ci".

Dans le camp opposé, les militants ont accusé le régime d'avoir "bombardé" le convoi. "Les véhicules du Croissant rouge sont entrés (dans la vieille ville) avec cinq voitures de l'ONU et deux camions remplis d'aides humanitaires", a indiqué Yazan.

"Au moment où ils entraient, la zone où ils se trouvaient et où des gens étaient rassemblés a été bombardée, faisant plusieurs blessés", a-t-il dit.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), deux habitants de Homs ont été tués dans l'attaque contre le convoi du Croissant rouge et plusieurs ont été blessés.

L'ONU et le Croissant rouge syrien devaient faire parvenir samedi une aide d'urgence aux civils assiégés depuis plus de 600 jours par l'armée dans les quartiers de Homs tenus par les rebelles, en application d'un accord entre les belligérants prévoyant une trêve de trois jours dans les combats.

La veille, plus de 80 habitants des quartiers assiégés de Homs avaient été évacués, également dans le cadre de cet accord annoncé jeudi.

ram-ser/tp

PLUS:hp